BFMTV

Inondations dans le Gard: qu'est-ce qu'un épisode cévenol?

Le Gard a été placé en alerte rouge crues et pluie-inondation tandis que cinq autres départements du sud du pays sont en vigilance orange en raison des fortes précipitations de ces dernières heures.

Il s'agit du premier de la saison. Un épisode cévenol frappe actuellement le Gard et de l'Hérault, entraînant d'importantes pluies diluviennes et provoquant plusieurs crues sur les cours d'eau des deux départements.

Un phénomène météorologique particulier qui touche spécifiquement le sud-est de la France en cette période de l'année.

"On est sur le premier épisode de ce que l'on appelle des phénomènes méditerranéens pour la saison. Des phénomènes saisonniers qui se passent lorsque la mer Méditerranée s'est chargée en chaleur pendant tout l'été et est parcourue par des vents plutôt froids qui remontent vers le nord et se chargent en humidité", explique Laurence Pujo, directrice du SCHAPI-Vigicrues.

Un phénomène qui survient le plus souvent en automne

Des vents qui se chargent "très fortement en humidité" et qui rencontrent les premiers reliefs - en l'occurence les Cévennes - ce qui provoque des formations de nuages et des précipitations.

"En remontant l'air se refroidit et les précipitations se produisent de façon très intenses sur des épisodes très brefs", ajoute Laurence Pujo.

Des phénomènes fréquents au cours des mois de septembre et d'octobre mais qui cette année a pris une autre intensité en raison des fortes températures relevées dans la Méditerranée, "c'est de nature à favoriser malheureusement ce genre de phénomène".

De très fortes précipitations

Résultat: les précipitations observées ce samedi égalent à certain endroits celles enregistrées lors des inondations de 2002 qui avaient fait 22 morts. À Valleraugue (Gard) ce sont pas moins de 500 mm de pluie qui ont été relevées ces dernières heures.

"On est sur des valeurs historiques. À Saint Jean du Gard on a atteint le niveau de la crue de 2002 qui est une référence historique pour nous", note Laurence Pujo.

Sandra Larue, journaliste météo à BFMTV, explique que cet épisode cévenol - qui est loin d'être fini sur l'est de l'Hérault et l'ouest du Gard - peut durer encore plusieurs heures.

"On attend de fortes précipitations au long de la soirée et de la nuit de l'ordre de 80 mm à 120 voire 150 mm supplémentaires par rapport à ce qui est déjà tombé", indique la journaliste météo.

De fortes averses sont notamment attendues cette nuit et dimanche matin le long du littoral méditerranéen et "de créer des conditions difficiles pour ces prochaines heures" en raison de la sécheresse des sols.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV