BFMTV

Crues: l'Aube attend le déluge, alerte levée dans 3 autres départements

La commune de Buchères, au sud de Troyes, mardi à la mi-journée.

La commune de Buchères, au sud de Troyes, mardi à la mi-journée. - -

Dans la région de Troyes, le pic de la crue est attendu dans la nuit de mardi à merdredi. L'Aube reste le seul département placé en vigilance orange, levée dans la Marne, la Haute-Marne et l'Yonne.

Troyes attend le déluge. Dans le chef-lieu de l'Aube, seul département restant en vigilance orange mardi soir, le pic de crues doit être atteint entre 3 et 4 heures du matin. Mais plusieurs communes périphériques comme Buchères, 10 km au sud, ont été surprises par la montée des eaux dès le matin.

Dans ce village de 1.500 habitants, qui ne s'attendait pas à des crues si rapides, les rues étaient inondées en milieu de journée par une eau qui s'écoulait assez vivement vers les maisons en contrebas. Une entreprise classée Seveso 2, une entreprise de transports et un lotissement de 30 maisons ont été touchés.

Pic dans la nuit de mardi à mercredi

Le débit de la Seine à l'entrée de Troyes, à 155 m3/s en début de matinée, est passé à 170 m3/s à midi et doit augmenter en soirée à 190 m3/s. Le député-maire de la ville François Baroin a précisé sur notre antenne que le pic de la crue devait atteindre "230 m3/s à 3 heures du matin".

Pour François Baroin, la commune se prépare à "un phénomène hors norme". "Deux complexes sportifs ont été aménagés, en capacité d'accueillir 800 personnes", a-t-il précisé. Les parties sud-est et nord-est de la ville sont les plus exposées et les inondations pourraient toucher jusqu'à 9.000 foyers, soit 20.000 personnes, selon le maire.

Troyes-Bordeaux reporté

Principale conséquence de cette situation, la demi-finale de Coupe de France Troyes-Bordeaux, qui devait se jouer mardi soir au stade de l'Aube, a été reportée au 14 mai. Une "sage décision" pour l'entraîneur de l'Estac, Jean-Marc Furlan, qui craignait pour la sécurité des spectateurs.

Trois autres départements qui étaient sous la menace ont de leur côté vu en fin d'après-midi la vigilance orange "crues" levée: la Marne, la Haute-Marne et l'Yonne.
>> Consulter la carte Vigicrues de Météo France