BFMTV

Climat: Hulot dénonce "un axe de destruction massive" entre Trump et Poutine

Donald Trump prendra position d'ici fin mai sur l'accord de Paris sur le climat. De son côté, Vladimir Poutine a remis en cause la part de l'homme sur le réchauffement climatique. Nicolas Hulot dénonce "un axe de destruction massive entre deux grandes puissances".

La lutte contre le réchauffement climatique a-t-elle pris du plomb dans l'aile, ces derniers jours? Mardi, Donald Trump a signé un décret ordonnant un réexamen de la mesure phare du "Clean Power Plan", mesure phare de Barack Obama sur le climat.

Ce dernier imposait notamment aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. Le président américain prendra position d'ici fin mai sur l'accord de Paris sur le climat qu'il a vivement critiqué durant la campagne présidentielle.

Jeudi, Vladimir Poutine a, de son côté, remis en cause la responsabilité de l'homme dans le changement climatique. Selon le président russe, il est "impossible" d'empêcher le réchauffement climatique:

"La question est de s'y adapter (...) Le réchauffement, il a commencé dans les années 1930. À l'époque, il n'y avait pas encore de tels facteurs anthropologiques comme les émissions de gaz à effet de serre."

"Un bras d'honneur à nos enfants", selon Nicolas Hulot

Le président de la Fondation pour la nature et l'homme, Nicolas Hulot, a réagi à ces récentes déclarations, ce vendredi, sur BFMTV:

"C'est un véritable bras d'honneur fait à nos enfants. C'est un axe improbable de destruction massive entre deux grandes puissances qui constituent un nouveau cartel, assez ignoble, autour des énergies fossiles."

Le militant écologiste est même allé plus loin, prédisant de futures inculpations à Donald Trump:

"Si la notion d'écocide (un acte de destruction d'un écosystème, ndlr) est reconnue en droit international, cet homme sera coupable de crimes contre l'humanité."

Arthur Blanquet