BFMTV

28°C en octobre: comment expliquer ces températures quasi-estivales?

Il fera jusqu'à 34°C à Lille mardi

Il fera jusqu'à 34°C à Lille mardi - Philippe HUGUEN / AFP

C'est un ruban nuageux venu des Antilles qui est responsable des températures élevées connues ce mardi. Dès mercredi, le pays connaîtra de nouvelles perturbations et une baisse des températures.

27°C à Bordeaux, 28°C à Biarritz, 25°C à Clermont-Ferrand... Le temps s'annonce ensoleillé sur une grande partie de l'Hexagone ce mardi. Seules les villes de Perpignan et Montpellier connaîtront des pluies dans l'après-midi.

Ces températures au-dessus des normales de saison arrivent lorsqu'un puissant flux d'air chaud vient du Sud, comme c'est le cas depuis lundi avec le ruban nuageux venu des Antilles et chargé en air sub-tropical. En résultent des températures élevées, comparables à celles connues en période estivale.

Des records de chaleur en octobre 1985

Si ces températures semblent exceptionnelles, elles arrivent pourtant assez régulièrement les après-midis d'octobre. Les chaleurs attendues aujourdhui sont d'ailleurs encore très loin des records connus lors de précédentes années. En octobre 1985, la ville de Dax a connu un pic atteignant 34,7°C. Même constat à Tarbes et à Mulhouse où 33,8°C et 31°C avaient été enregistrés les 2 et 3 octobre 1985.

Mais c'est à Ajaccio que le plus grand pic de chaleur a eu lieu un mois d'octobre et c'était en 1988 avec 35°C. Dans la capitale, le record s'établit à 28,9°C connus plus récemment, le 1er octobre 2011.

Ce qui est plus exceptionnel que les chaleurs de ces jours-ci, c'est la douceur connue dans la nuit de lundi à mardi dans le nord des Côtes d'Armor et dans le sud du département de la Manche. Des records de chaleur pourraient d'ailleurs être battus dans ces deux zones ce soir.

Une baisse des températures dès mercredi

Dès mercredi, l'épisode de chaleur va s'atténuer, avec de nouvelles perturbations venues du Nord-Ouest et une baisse des températures mais il fera toujours 25°C dans le Sud-Ouest. Jeudi, le mercure baissera encore, avec 13°C à Lille et des maximales à 24°C en Corse.

Au mois de septembre déjà, l'Hexagone a connu un épisode de fortes chaleurs pendant lequel certaines villes ont battu des records, comme à La Rochelle où il a fait 34,4°C. A Paris, c'est un record de durée qui a été enregistré le mois dernier: il a fait plus de 30°C quatre jours d'affilée.

Emilie Roussey