BFMTV

27,6°C à Brest: une chaleur exceptionnelle encore relevée ce jeudi, la fin d'une semaine de records

Un thermomètre (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Un thermomètre (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Damien Meyer - AFP

Pour la troisième journée consécutive, les thermomètres ont enregistré des températures inédites pour la fin mars, début avril, particulièrement dans la moitié nord de la France.

La journée de jeudi a clôturé un "mémorable épisode de chaleur précoce". Depuis mardi, les thermomètres enregistrent des températures inédites pour un mois de mars.

"Parmi les 155 stations du réseau principal Météo-France, 66 ont établi (battu ou égalé) un nouveau record de température maximale élevée", pour la plupart dans la moitié nord de la France, note le prévisionniste Gaétan Heymes sur Twitter.

À Brest, deuxième après-midi la plus chaude en 77 ans

L'une des valeurs les plus remarquable a été observée à Brest où il a fait, jeudi, 27,6°C, selon les derniers relevés. "Il s'agit de la deuxième après-midi la plus chaude" en 77 ans de mesure, souligne Météo-France. C'est 15 degrés de plus que la normale, précise le prévisionniste Etienne Kapikian sur Twitter.

Ce dernier rappelle qu'il n'avait jamais fait plus de 23,9°C fin mars-début avril dans cette région. La Bretagne a été particulièrement concernée jeudi par cet épisode de chaleur, avec 26,6°C enregistrés à la station Ploudalmézeau dans le Finistère - une valeur qui n'est même pas atteinte chaque année.

Cette série de records devrait prendre fin ce vendredi avec une petite dégradation. Les températures maximales seront en baisse au nord mais resteront toutefois supérieures aux normales. Le thermomètre gravitera de 14 à 21 degrés, sur la moitié nord, localement 10 à 14 près de la Manche. Il affichera 22 à 26 degrés au sud, avec pas plus de 16 à 19 des plages du Roussillon à la Côte-d'Azur.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV