BFMTV

Le gagnant du Loto du patrimoine n'a "pas dormi, pas mangé pendant trois jours"

Des tickets de la "Mission patrimoine", vendus 15 euros l'unité. (Photo d'illustration)

Des tickets de la "Mission patrimoine", vendus 15 euros l'unité. (Photo d'illustration) - François Guillot - AFP

L'heureux gagnant des 13 millions d'euros du Loto du patrimoine s'est confié au Parisien sur ses envies. Hasard du jeu, il a déjà été amené à travailler sur des monuments historiques.

Il rêve déjà de voyages à l'autre bout du monde. Le gagnant des 13 millions d'euros du Loto du patrimoine a reçu son chèque mercredi de la main de la patronne de la Française des jeux, plus de dix jours après l'annonce de sa victoire.

Cet homme, dont l'anonymat a été préservé, est venu de Haute-Garonne spécialement pour récupérer son chèque à Paris, raconte Le Parisien qui l'a rencontré.

"Mon Dieu, 13 millions d'euros, félicitations! Combien vous allez m'en redonner?", a bien tenté Stéphane Bern, ambassadeur de cette mission patrimoine. Il a aussi rappelé qu'un don à la Fondation patrimoine était défiscalisé, a relevé le quotidien.

Hasard du jeu, le gagnant raconte que son métier l'a parfois amené à travailler sur des monuments historiques, même s'il compte maintenant "se poser" et réduire son activité professionnelle. 

Sur RTL ce jeudi matin, Stéphane Bern s'est dit "bouleversé" de cette rencontre avec le gagnant. "Il est incroyable. (...) Il est absolument touchant", a-t-il assuré, décrivant "un monsieur absolument charmant qui en plus a travaillé toute sa vie de ses mains ce qui touche de près au patrimoine", a-t-il confirmé. "Je lui ai souhaité beaucoup de bonheur. C'est un homme qui a les pieds sur terre et je pense qu'il ne se fera pas avoir", a avancé l'animateur. 

20.000 euros d'intérêts par mois

L'heureux gagnant compte déjà mettre sa famille à l'abri du besoin, "devenir propriétaire" d'un logement avec "pourquoi pas, une piscine et un jardin, et si possible avec des voisins pas trop près". "L'argent, ça contribue pas mal au bonheur", a-t-il remarqué dans les colonnes du journal.

"J'avais du mal à y croire. J'ai vérifié deux fois", se souvient le cinquantenaire en relatant le moment où il a su qu'il avait gagné, à la terrasse du café-supérette où il avait validé sa grille. "Heureusement que j'étais assis parce que si j'avais été debout, ça m'aurait coupé les jambes!", a-t-il assuré.

"Je n'ai pas dormi, pas mangé pendant trois jours", a confié ce père de famille. Il peut désormais dormir sur ses deux oreilles: rien qu'avec les intérêts, le jackpot devrait lui rapporter 20.000 euros par mois.

L.A.