BFMTV

Violences à Jérusalem: la France demande une réunion d'urgence à l'ONU

Les violences ont éclaté il y a quelques jours avec l'annonce de nouvelles mesures sécuritaires israéliennes autour de l'esplanade des Mosquées.

Les violences ont éclaté il y a quelques jours avec l'annonce de nouvelles mesures sécuritaires israéliennes autour de l'esplanade des Mosquées. - AFP

Un jeune homme palestinien est décédé dans des violences en Cisjordanie occupée. Les manifestants dénoncent les mesures sécuritaires imposées par Israël autour de l'esplanade des Mosquées.

La France, la Suède et l'Egypte ont demandé samedi une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies sur les violences à Jérusalem. Cette réunion, qui aura lieu lundi, doit permettre de "parler urgemment de la façon dont les appels à la désescalade peuvent être soutenus", a indiqué l'ambassadeur suédois à l'ONU Carl Skau.

L'Union européenne a "encouragé Israël et la Jordanie à travailler ensemble pour trouver des solutions pour maintenir la sécurité pour tous" dans la vieille ville de Jérusalem. L'exécutif européen a également exhorté ces deux pays à oeuvrer pour "le respect du caractère sacré des lieux saints et maintenir le statu quo" sur l'esplanade des Mosquées, révéré également par les juifs comme le Mont du temple. La Jordanie est la gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem. 

Cette demande intervient alors qu'un Palestinien de 17 ans, grièvement blessé lors d'affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes en Cisjordanie occupée, a succombé à ses blessures. Oday Nawajaa avait été blessé dans des heurts à El-Azariyé, au nord de Jérusalem, selon le ministre palestinien de la Santé. Non loin, à Abou Dis, un autre Palestinien, âgé lui de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu'il voulait lancer sur les forces israéliennes a explosé sur lui.

Mesures sécuritaires

Vendredi, des violences meurtrières avaient éclaté en Cisjordanie occupée après l'annonce de nouvelles mesures de sécurité israéliennes à l'entrée de l'esplanade des Mosquées. Israël, en réponse à l'attaque qui a coûté la vie à deux policiers le 14 juillet dans la vieille ville de Jérusalem, avait décidé d'installer des détecteurs de métaux à l'entrée de l'esplanade des Mosquées. Les hommes de moins de 50 ans sont également interdits d'accès.

Les heurts se sont poursuivis samedi entre manifestants palestiniens et forces de police israéliennes à Jérusalem-Est annexé et en Cisjordanie occupée. Le bilan est lourd: quatre Palestiniens ont été tués depuis le début des violences, trois Israéliens ont été tués à coups de couteau. Un raid israélien a été mené au domicile de l'assaillant ce samedi. De leurs côtés, les autorités palestinienne ont annoncé le gel de tous les contacts avec Israël à tous les niveaux jusqu’à ce que son gouvernement s’engage à annuler toutes ces mesures sécuritaires.

J.C. avec AFP