BFMTV

Viaduc effondré: Conte annonce un "plan extraordinaire" pour examiner l'état des infrastructures

Giuseppe Conte, président du Conseil italien, a pris la parole ce mardi soir à la sortie d'une réunion à la préfecture de Gênes, après le dramatique et meurtrier écroulement d'un viaduc dans la commune.

Ce mardi soir, sur les coups de 22h, Giuseppe Conte, le discret président du Conseil italien, a fait une annonce devant la presse, au sortir d'une réunion à la préfecture sise à Gênes.

Se devant de réagir au drame qui a vu l'écroulement d'un viaduc autoroutier, emportant la vie de nombreux automobilistes dans sa chute, il a annoncé que les ministres allaient lancer "immédiatement un plan extraordinaire pour surveiller l’état de nos infrastructures". "Ce pont a été construit dans les années soixante comme de nombreux ponts et infrastructures dans notre pays", a-t-il relevé, ajoutant: "les vérifications doivent être plus rigoureuses, plus fréquentes. Les citoyens doivent être sûrs que nous ferons tout le nécessaire". 

Un nouveau bilan 

Giuseppe Conte a signalé que les morts de "25 personnes étaient confirmées" tandis que quinze personnes étaient blessées dont "neuf dans un état grave". Ce bilan est légèrement moins lourd que celui annoncé précédemment par son ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui avait déclaré qu'au moins trente personnes étaient mortes. Giuseppe Conte a encore affirmé: "Il y a une grande blessée, la ville de Gênes". 

Il a ensuite lancé: "Dans un moment aussi tragique l’Etat doit être fort". A ce propos, il a songé aux propositions de plusieurs Etats européens qui avaient évoqué la possibilité pour eux d'apporter leur aide à l'Italie endeuillée. Si le chef de gouvernement les a remerciés, il a assuré que son pays "n'en avait pas besoin" à ce stade. "Les autorités devront tirer toutes les leçons nécessaires", a observé le dirigeant politique. 

Robin Verner