BFMTV

Vatican: démission du "ministre" de la communication

Le Vatican.

Le Vatican. - -

Le "ministre" de la communication du Vatican Dario Vigano a annoncé sa démission ce mercredi dans le sillon d'un polémique sur des soupçons d'occultation de critiques formulées par Benoît XVI dans une lettre.

Mgr Dario Vigano, "ministre" de la communication du Vatican engagé dans une vaste réforme des médias du Saint-Siège, a démissionné ce mercredi après une polémique sur des soupçons d'occultation de critiques formulées par Benoît XVI.

"Après avoir longuement réfléchi et étudié avec attention les motifs de votre requête (...), je respecte votre décision et j'accepte, avec une certaine difficulté, votre démission", a écrit le pape François à Mgr Dario Vigano, dans une lettre rendue publique par le Vatican.

Une lettre tronquée

L'affaire remonte au 12 mars, quand Vigano Dario a présenté une collection de livres sur la théologie du pape François et une lettre, diffusée de manière tronquée, de Benoît XVI louant cette initiative mettant en valeur la "profonde formation philosophique et théologique" de son successeur.

Présentée la veille du cinquième anniversaire de l'élection de François, la lettre a été perçue comme un appui public de la part du pape émérite allemand. Il s'agissait en fait d'une réponse privée rédigée un mois plus tôt à une demande de contribution sur l'ouvrage.

Dans un deuxième paragraphe, lu lors de la conférence de presse mais pas évoqué dans le communiqué qui a suivi, Benoît XVI expliquait poliment ne pas pouvoir participer à l'ouvrage faute de temps.

Diffusée par le Vatican

Dans un troisième paragraphe, dont il n'est pas clair s'il a été lu ou pas, Joseph Ratzinger fustigeait la participation à l'ouvrage d'un théologien qui s'était montré très critique envers Jean Paul II et lui-même.

Le Vatican avait publié une photo de la lettre, mais seulement la première page, avec les deux premières lignes du deuxième paragraphe légèrement floutées. La polémique a couvé plusieurs jours, jusqu'à ce que le Saint-Siège ne diffuse la totalité de la lettre le 17 mars.

M. F. avec AFP