BFMTV

Un mort et trois blessés après une fusillade dans une synagogue de Californie, un suspect interpellé 

Un homme a ouvert le feu samedi dans une synagogue de la région de San Diego, dans le sud de la Californie, a annoncé la police locale après son arrestation ce samedi.

Un homme a ouvert le feu samedi dans une synagogue de la région de San Diego, dans le sud de la Californie, a annoncé la police locale après son arrestation ce samedi. - DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La police californienne a annoncé ce samedi avoir arrêté un homme, soupçonné d'avoir ouvert le feu dans une synagogue. Un mort et trois blessés sont à déplorer.

Un homme de 19 ans se revendiquant comme antisémite et islamophobe a tué une femme et fait trois blessés, dont un rabbin, en attaquant à l'arme automatique une synagogue près de San Diego (sud de la Californie), crime aussitôt dénoncé par Donald Trump comme "motivé par la haine". L'attaque, au dernier jour des festivités de la Pâque juive, a visé la communauté juive de Poway, une ville d'environ 50.000 habitants.

"Nous avions quatre blessés par arme à feu et une des personnes est décédée", a indiqué à la chaîne de télévision MSNBC le maire, Steve Vaus. C'est une femme de 60 ans qui a succombé à ses blessures, tandis que les blessés sont une mineure, le rabbin et un homme de 34 ans, a indiqué le shérif du comté de San Diego, Bill Gore, au cours d'une conférence de presse. Leurs jours ne sont pas en danger.

Le tireur présumé est âgé de 19 ans 

La police détient un homme de 19 ans habitant San Diego et les enquêteurs contrôlent son activité sur les réseaux sociaux où il a posté une lettre ouverte, a signalé la police. L'assaillant a agi avec un fusil d'assaut "de type AR-15", utilisé dans de nombreuses fusillades aux Etats-Unis. La police avait été appelée à 11H30.

Le tireur s'est enfui en voiture à l'arrivée de la police, mais a ensuite été rattrapé et conduit au département de la police à San Diego

Les condoléances de Donald Trump 

Comme l'a relevé notre correspondant aux Etats-Unis, Jean-Bernard Cadier, l'élu a ajouté que le tireur présumé a tenu des propos haineux avant de faire feu. 

Le président Donald Trump a rapidement exprimé ses condoléances via un tweet. 

Le président américain Donald Trump a présenté ses "plus sincères condoléances". "A ce stade il semble qu'il s'agisse d'un crime motivé par la haine", a-t-il déclaré depuis la Maison Blanche.

Puis, arrivé pour une réunion publique à Green Bay (Wisconsin, nord), il a dit que "la Nation tout entière (était) en deuil". "Nous condamnons avec force les maux de l'antisémitisme et de la haine, qui doivent être vaincus", a-t-il souligné.

Selon la chaîne locale KGTV, au moins quatre victimes ont été évacuées. Toujours selon KGTV, la synagogue devait célébrer la Pâque juive à partir de 11H00 locales. Onze personnes ont été tuées il y a exactement six mois, le 27 octobre, dans une fusillade dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie.

Robin Verner avec AFP