BFMTV

Un migrant filme sa traversée de la Méditerranée et témoigne de l'horreur

Un migrant a filmé sa traversée de la Méditerranée

Un migrant a filmé sa traversée de la Méditerranée - Youtube

Il a filmé sa traversée de la mer Méditerranée avec son épouse et ses deux filles et a raconté les scènes chaotiques auxquelles il a assisté.

Ahmed al-Ghazali a fui les violences en Libye avec sa famille au péril de leurs vies. Ce père de famille marocain était installé à Tripoli depuis plus de vingt ans avec son épouse et ses deux filles âgées de 17 et 20 ans et travaillait dans un salon de coiffure. Mais face à la montée de la violence après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, il a décidé de tout quitter pour tenter la traversée de la Méditerranée. 

"Avec la recrudescence de la violence et des kidnappings, j'ai décidé de partir (...) avec tous les dangers que cela implique", raconte-t-il au site Les Observateurs de France 24. Il vend alors tous ses biens pour payer le voyage, quelque 8000 euros. Leur première tentative de traversée échoue.

"Tout le monde avait peur, des gens criaient"

"Peu après notre départ, l'embarcation a percuté un rocher, ça a commencé à prendre l'eau. Tout le monde avait peur, des gens criaient. Les hommes armés nous ont enjoints de continuer, mais l'un des migrants a alerté le passeur par téléphone, et ce dernier a ordonné à ses hommes de nous laisser rebrousser chemin."

Trois semaines plus tard, il reprend la mer dans une embarcation de fortune surchargée. Ahmed al-Ghazali filme leur voyage.

"Ils étaient exténués. Certains étaient morts"

"Mais dès le lendemain il y a eu plein de problèmes", assure-t-il. "Nous avons eu des pannes de moteur à répétition, des passagers ont fait des malaises". Ils sont rapidement secourus par un bateau de marchandises. Si le navire n'a pas le matériel ni les infrastructures pour les accueillir, ils ont la vie sauve.

"Sur le chemin, nous avons croisé plusieurs embarcations transportant des migrants. Nous leur avons balancé nos gilets de sauvetage, et les avons aidés à monter sur le bateau. C'était des gens qui venaient d'Afrique subsaharienne, ils étaient exténués. Certains étaient morts, j'ai vu leurs cadavres étalés sur les embarcations."

Un millier de morts depuis janvier

Avant l'arrivée des secours, plus de 1.200 migrants s'entassent sur le navire. Ahmed al-Ghazali film des scènes de chaos alors que des migrants désespérés se jettent à l'eau pour tenter de monter à bord. "Il y avait des gens qui vomissaient, d'autres perdaient connaissance", comme l'une de ses filles, déshydratée.

Plus d'un millier de personnes sont mortes depuis le mois de janvier en mer Méditerranée, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Au total, plus de 5.000 personnes y ont péri en 2016, selon le dernier décompte de l'Organisation internationale pour les migrations.

C.H.A.