BFMTV

Turquie: une jeune transsexuelle figure de la Gay Pride retrouvée morte brûlée à Istanbul 

Les autorités tchétchènes nient l'existence de l'homosexualité dans leur pays.

Les autorités tchétchènes nient l'existence de l'homosexualité dans leur pays. - OZAN KOSE - AFP

Le corps d'une jeune transsexuelle et figure de la Gay Pride turque a été retrouvé brûlé au bord d'une route d'Istanbul le 8 août. Le deuxième meurtre de ce type depuis le début du mois.

Le corps d'une jeune transgenre de 22 ans disparue depuis une semaine a été retrouvé calciné sur le bord d'une route le 8 août, à Istanbul en Turquie. Hande Kader était militante LGBT et une figure de la Gay Pride, souvent aperçue aux manifestations défendant les droits des homosexuels. 

Une figure de la Gay Pride turque 

Le Mirror rapporte qu'Hande Kader, qui était prostituée, a été vue pour la dernière fois alors qu'elle entrait dans le véhicule d'un client. Le corps mutilé de la jeune femme a été retrouvé dans le quartier résidentiel de Zekeriyakoy. Le magazine Têtu rapporte que l’association trans turque Pembe Hayatraconte et les amis de la jeune femme avaient prévenu la police de sa disparition.

En 2015, les images de la jeune femme trans s'interposant entre la police turque et la Gay Pride avaient été largement diffusées alors que sa 23ème édition avait été fortement réprimée par Recep Tayyip Erdogan, qui avait décrété son interdiction quelques heures auparavant pour cause de Ramadan alors même qu’elle était prévue depuis des mois.

Le corps d'un jeune syrien homosexuel avait été retrouvé décapité et mutilé au début du mois dans le centre d’Istanbul. Si l’homosexualité est légale en Turquie, l’homophobie y est très répandue. Le magazine rappelle que les associations trans déplorent un manque de considération pour les assassinats de personnes trans par les médias turcs officiels qui se situent à la 151e place sur 180 du classement mondial 2016 de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières. 

J.B