trump
 

Donald Trump a affirmé que sa langue avait fourché lorsqu'il a déclaré lundi à Helsinki qu'il ne "voyait aucune raison pour laquelle ce serait la Russie" qui aurait procédé à une ingérence dans la dernière campagne présidentielle américaine. 

Votre opinion

Postez un commentaire