BFMTV

Trump aurait facilité la participation de son fils à une chasse au mouton protégé en Mongolie

Un troupeau de mouton en Mongolie - Image d'illustration

Un troupeau de mouton en Mongolie - Image d'illustration - JOHANNES EISELE / AFP

Âgé de 41 ans, le fils du président américain s'est rendu l'été passé en Mongolie afin de participer à une partie de chasse très polémique.

La position de Donald Trump quant à la chasse en général, et celle aux trophées en particulier, est pour le moins ambiguë. Il y a quelques années, l’actuel président des États-Unis avait, sur Twitter, estimé que cette pratique était synonyme de "spectacle d’horreur." Des propos bien loin de la réalité d’aujourd’hui puisque depuis son élection à la Maison Blanche en 2016, l’administration américaine a, entre autres, réautorisé l’importation de trophées d’éléphants ainsi que la chasse aux ours en cours d’hibernation sur son territoire.

De plus, deux de ses fils les plus âgés, dont Donald Trump Jr, semblent être adeptes de la chasse au gros gibier. Comme le signale le quotidien britannique The Guardian, ce dernier aurait, au cours de l’été dernier, participé à la traque, et à la mort, d’une espèce rare et en voie de disparition de mouton, l’argali, en Mongolie.

Obtention du permis facilitée via la voie diplomatique? 

La chasse de cette espèce, protégée et considérée comme un trésor national dans ce pays, nécessite un permis que le quadragénaire aurait obtenu grâce aux relations de son père. Ce dernier aurait en effet été attribué après la rencontre entre le président Donald Trump et son homologue mongol, Khaltmaagiin Battulga, un mois plus tard, souligne encore le Guardian, qui se base sur une enquête initiale de ProPublica.

Le pure-player a également obtenu le témoignage d’un des guides présents au moment des faits, Khuandyg Akhbas. "Trump Jr a tiré sur son argali la nuit, à l'aide d'un fusil avec une lunette laser. Il a empêché les guides de le démembrer sur le site de l'abattage afin de ne pas endommager la fourrure et les cornes", précise-t-il.

Au cours de cette partie de chasse, un cerf rouge, qui nécessite également un permis spécial, a été lui-aussi abattu.

Hugo Septier