BFMTV

Todd : « Je suis inquiet pour Obama »

-

- - -

Le sociologue, historien et démographe Emmanuel Todd n’a pas voulu verser dans l’euphorie collective. Obama arrive à la présidence dans une Amérique en déroute.

Emmanuel Todd, sociologue, historien, démographe et auteur du livre Après la démocratie, aux éditions Gallimard, était l'invité de Bourdin&Co pour revenir sur l'élection d'Obama. Mais il a tenu à nuancer l'optimisme collectif : « Obama est aussi ce qu'on ne voit pas, ce que la télévision et les meetings de campagne ne peuvent pas communiquer. C'est une Amérique paniquée qui vient de l'élire. Avec cette crise du système financier américain, dans un pays qui croit beaucoup à l'argent, c'est un pays en état de panique. Avant la panique financière, McCain montait dans les sondages. Puis le système est passé en apesanteur, il a oublié les questions raciales. On peut se demander quand même s'il n'y a pas un élément de saut dans l'irrationnel et dans l'accidentel avec l'élection d'Obama, à cause de la panique financière. »

Il pense en effet que l'élection d'Obama n'arrive pas vraiment au meilleur moment : « J'ai un vague fond d'inquiétude, au-delà de mon contentement de voir un président métis. C'est formidable, c'est la rupture d'un tabou au moins au niveau politique, mais ça se passe dans le contexte d'un système économique, d'un système impérial, d'un système militaire, en cours d'implosion. On aurait préféré voir arriver le premier président noir des Etats-Unis dans un contexte de véritable optimisme, de fond et de croissance, pas dans une ambiance de déroute. »

Il a ensuite listé les chantiers auxquels le nouveau président des Etats-Unis allait devoir faire face : « Le problème de l'Amérique - les candidats en parlent entre eux, il n'y a que les Obamaniaques français qui n'en parlent pas -, ce sont les problèmes de fond. De formation d'ingénieurs en nombre insuffisant, de formation de scientifiques, de techniciens. Un système industriel qui est en train d'imploser, un énorme déficit du commerce extérieur... Aucun président des Etats-Unis ne peut avoir une prise immédiate là-dessus. »

La rédaction-Bourdin & Co