BFMTV

Syrie: les frappes américaines ont quasiment détruit la base et tué quatre soldats

Quatre soldats syriens ont été tués vendredi par les frappes américaines en Syrie qui ont également "détruit presque totalement" la base aérienne du régime qui était visée, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"On a la confirmation de la mort de quatre militaires dont un général de brigade dans l'armée de l'air. Il y a également des dizaines de blessés", indique Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Selon lui, "c'est la base d'où a décollé l'avion qui a frappé Khan Cheikhoun", ville contrôlée par des rebelles et des jihadistes dans le nord-ouest syrien où 86 civils ont été tués mardi dans une attaque chimique présumée.

L'une des plus grandes bases du pays

La base "a été presque totalement détruite: les avions, le tarmac, le dépôt de fuel et le bâtiment de la défense aérienne ont été pulvérisés", ajoute Rami Abdel Rahmane.

"Il y avait des avions de type Soukhoï-22, Soukhoï-24 et Mig-23", d'après l'OSDH, qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires à travers la Syrie. Le bâtiment où logent les officiers a été endommagé, a précisé M. Abdel Rahmane.

Selon lui, cette base aérienne militaire d'Al-Chaayrate, visée par les frappes, est la plus grande de Syrie après celle de Lattaquié, dans l'ouest du pays.

François de La Taille avec AFP