BFMTV

Syrie: 22 civils tués dans des raids aériens sur le sud, rapporte l'OSDH

Les frappes du régime syrien le 28 juin 2018 sur la ville de Deraa ont fait 22 morts selon l'OSDH

Les frappes du régime syrien le 28 juin 2018 sur la ville de Deraa ont fait 22 morts selon l'OSDH - Mohamad ABAZEED, AFP

Des raids aériens imputés à l'aviation russe ont fait 22 morts ce jeudi en Syrie. C'est le bilan le plus élevé depuis l'intensification des bombardements par les forces du régime le 19 juin dernier.

Au moins 22 civils ont été tués ce jeudi en Syrie dans des raids aériens imputés à l'aviation de Moscou et visant la province de Deraa, dans le sud du pays cible d'une offensive du régime, a rapporté une ONG.

Cinq enfants tués dans les bombardements

Parmi les victimes, 17 civils, dont cinq enfants, réfugiés dans le sous-sol d'une maison pour échapper aux bombardements, ont péri dans un raid russe dans la localité d'Al-Mseifra, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Après avoir consolidé son pouvoir sur la capitale Damas et ses environs en chassant rebelles et jihadistes, le pouvoir de Bachar al-Assad a le sud dans son viseur, une région sensible bordant la frontière avec la Jordanie et avec le plateau du Golan, en partie occupé par Israël.

Offensive du régime syrien contre Deraa
Offensive du régime syrien contre Deraa © Omar KAMAL, AFP

Des secteurs "très fortement peuplés" visés

Depuis le 19 juin, les forces du régime ont intensifié leurs bombardements visant principalement les secteurs est de la province de Deraa, avant de lancer quelques jours plus tard une offensive contre les quartiers rebelles de la ville du même nom.

Ce jeudi, les raids imputés à Moscou ont visé des localités rebelles dans l'est, mais aussi l'ouest de la province de Deraa, a précisé l'OSDH.

"Le bilan de jeudi est le plus élevé depuis le 19 juin", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Depuis mercredi, les bombardements ont gagné en intensité et visent des secteurs très fortement peuplés", a-t-il précisé.

M. F. avec AFP