BFMTV

Srebrenica: l'État néerlandais reconnu partiellement responsable 

François de Rugy

François de Rugy - JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

L'Etat néerlandais est tenu partiellement responsable du décès de 350 Musulmans lors du massacre de Srebrenica en 1995, selon le jugement de la Cour d'appel de La Haye rendu mardi.

"La Cour juge que l'Etat néerlandais a agi illégalement" et "condamne l'Etat à verser une compensation partielle" aux familles des victimes, a déclaré la juge Gepke Dulek, ajoutant que les Casques bleus néerlandais ont facilité la séparation des hommes et des garçons Musulmans "en sachant qu'il y avait un risque réel qu'ils subissent un traitement inhumain par les Serbes de Bosnie."

G.D. avec AFP