BFMTV

Royaume-Uni: un adulte sur deux a reçu une dose de vaccin contre le Covid-19

Un homme reçoit une injection du vaccin  AstraZeneca/Oxford contre le Covid-19 dans la cathédrale de Lichfield au Royaume-Uni le 18 mars 2021

Un homme reçoit une injection du vaccin AstraZeneca/Oxford contre le Covid-19 dans la cathédrale de Lichfield au Royaume-Uni le 18 mars 2021 - Oli SCARFF © 2019 AFP

"C'est tellement important, car ce vaccin est notre moyen de sortir de cette pandémie", s'est réjoui le ministre de la Santé, Matt Hancock.

La moitié de la population adulte au Royaume-Uni a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, a annoncé ce samedi le ministre de la Santé, se félicitant d'un "énorme succès" pour ce pays, le plus endeuillé en Europe par la pandémie.

"Je suis absolument ravi de vous dire que nous avons maintenant vacciné la moitié de tous les adultes au Royaume-Uni. C'est un énorme succès", a déclaré le ministre de la Santé, Matt Hancock dans une vidéo postée sur Twitter. Il a remercié les personnes impliquées dans la vaste campagne de vaccination lancée début décembre au Royaume-Uni.

"C'est tellement important, car ce vaccin est notre moyen de sortir de cette pandémie", a souligné le ministre, encourageant la population à se faire vacciner.

"Le programme de vaccination britannique est une grande réussite. C'est grâce au travail acharné de nombreuses personnes. Ce n'est pas facile, mais nous faisons des progrès considérables", a-t-il ajouté.

Plus de 26 millions de doses

Le Royaume-Uni a administré plus de 26 millions de premières doses de vaccin contre le Covid-19. La seule journée de jeudi, 660.276 doses de vaccin ont été injectées.

La campagne de vaccination a récemment été étendue aux plus de 50 ans et le Premier ministre Boris Johnson, 56 ans, a reçu une première dose de vaccin AstraZeneca vendredi, au lendemain des assurances apportées par les régulateurs britannique et européen sur la sûreté du sérum.

Boris Johnson a été vacciné à l'hôpital St Thomas de Londres, où il avait passé trois jours en soins intensifs en avril 2020, frappé par la maladie Covid-19.

Bientôt trois vaccins disponibles au Royaume-Uni

Pays d'Europe le plus durement touché par la pandémie de coronavirus avec plus de 126.000 morts, le Royaume-Uni utilise les vaccins Pfizer/BioNTech et AstraZeneca/Oxford. Un troisième vaccin, celui de Moderna, a été approuvé par le régulateur britannique, et devrait être disponible "dans les prochaines semaines", a indiqué jeudi le ministre de la Santé.

Malgré une baisse d'approvisionnement attendue en avril, Boris Johnson a assuré que la "feuille de route" pour lever progressivement les restrictions liées à la pandémie dans les semaines à venir n'en serait pas affectée.

L'objectif du gouvernement reste de proposer une première dose de vaccin contre le coronavirus à tous les plus de 50 ans d'ici à la mi-avril et à tous les adultes d'ici à la fin juillet.

F.R. avec AFP