BFMTV

Opération Barkhane: un soldat français meurt dans un accident au Mali

Adrien Quélin

Adrien Quélin - Ministère des Armées

Ce mercredi matin, le chef d'état-major des Armées a annoncé la mort accidentelle du maréchal des logis Adrien Quelin dans un accident survenu durant l'exercice de ses fonctions alors qu'il participait à l'opération Barkhane, au Mali.

Le communiqué du chef d'état-major des Armées est tombé ce mercredi matin. Un soldat français, participant à l'opération Barkhane, a perdu la vie au Mali. L'homme a succombé à ses blessures d'origine accidentelle. Il s'agit du maréchal des logis Adrien Quélin, 29 ans, qui exerçait les fonctions de mécanicien. L'homme était soldat au 4e régiment de chasseurs de Gap.

L'accident s'est produit sur la plateforme désert relais de Tombouctou au Mali. "Le maréchal des logis Adrien Quélin, mécanicien au sein du Groupement tactique désert Roc Noir de la Force Barkhane, effectuait une opération de maintenance sur un camion. Il a été grièvement blessé par la bascule de la cabine de ce camion alors qu’il travaillait sur le moteur du véhicule", détaille le texte.

Une enquête en cours

"Malgré la prise en charge immédiate par les secours sur place, il n’a pas pu être réanimé. Il est décédé des suites de ses blessures", poursuit-il. Une enquête a par ailleurs été ouverte pour faire la lumière sur le drame.

"Le chef d’état-major des armées, le général d’armée Thierry Burkhard, s’incline avec une profonde tristesse devant la mémoire de ce militaire mort en opération. Ses pensées accompagnent sa famille, ses proches et ses frères d’armes", achève le communiqué.

La ministre des Armées, Florence Parly, a elle aussi rendu son hommage.

"Le maréchal des logis Adrien Quélin est décédé à la suite d'un accident lors d'une opération de maintenance à Tombouctou au Mali. Je salue son engagement et m'incline devant sa mémoire. Mes pensées vont à sa famille, ses proches et frères d'armes", a-t-elle écrit sur Twitter.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV