BFMTV

Australie: un kangourou attaque une femme, ses implants mammaires explosent

Un kangourou, image d'illustration.

Un kangourou, image d'illustration. - Sean Kelleher - Flickr

Une Australienne a été attaquée par un kangourou lors d'une balade en vélo dans le sud du pays. Bilan: une rupture de ses implants mammaires et trois côtes fêlées, ainsi qu'une commotion cérébrale pour l'amie qui l'accompagnait.

Vous les pensiez mignons et inoffensifs? Un kangourou a provoqué la rupture des implants mammaires d'une cycliste en lui sautant dessus, en Australie méridionale, a rapporté la presse locale mardi.

Sharon Heinrich, 45 ans, se trouvait mercredi dernier sur le Riesling Trail, un chemin de randonnées pédestres et cyclistes, lorsque le kangourou a pris son élan et lui a sauté dessus, la faisant tomber de son vélo.

"Je l'ai vu, je me suis dit 'oh comme il est mignon' et puis il était sur moi", a-t-elle raconté au journal Northern Argus.

"Il était plus grand que moi et si lourd", a-t-elle ajouté, expliquant mesurer 1,63 mètre. "Une fois sur moi, il s'est servi de moi pour prendre son élan et repartir, ce qui a provoqué des dégâts supplémentaires".

Elle devra subir une opération sous peu

La cycliste a déclaré à la Australian Broadcasting Corporation que l'animal avait ensuite sauté sur l'amie qui l'accompagnait avant de s'égarer dans la nature.

Conduite à l'hôpital, le chirurgien lui a dit qu'elle avait été chanceuse de survivre à l'attaque du marsupial. Elle a ajouté que ses implants mammaires s'étaient rompus, qu'elle avait eu trois côtes fêlées ainsi que des égratignures. Son amie, qui a subi le coup du lapin, a été victime de commotion cérébrale, a-t-elle poursuivi.

Les implants "sont constitués de silicone et de solution saline. La solution saline va être évacuée par le corps mais le silicone est en train de se solidifier, c'est très douloureux", a-t-elle poursuivi, précisant qu'elle subirait prochainement une opération chirurgicale.

Désormais, Sharon Heinrich milite pour que des panneaux d'avertissement soient installés au bord du chemin. "Je vis dans une ferme de la région, je sais qu'il y a des kangourous ici. Mais les touristes venant de la ville n'en ont aucune idée", explique-t-elle. Les kangourous "sautent sans avertissement et à la dernière minute - les gens doivent être vigilants".

Pour la réconforter, son mari lui a offert un kangourou en peluche avec des gants et un short de boxeur. 

V.R. avec AFP