BFMTV

Une nouvelle phase de l'enquête sur la corruption bloquée, selon le procureur turc

BFMTV

Un procureur turc a affirmé jeudi qu'une nouvelle phase de l'enquête sur la corruption à grande échelle qui ébranle le gouvernement avait été bloquée, dénonçant des pressions sur le système judiciaire.

"Tous mes collègues ainsi que le public devraient savoir que, en tant que procureur, j'ai été empêché de lancer une enquête", a déclaré Muammer Akkas dans un communiqué, en pointant du doigt le rôle de la police.

Selon des informations parues mercredi dans plusieurs médias turcs, ce procureur a ordonné l'interpellation d'une trentaine de personnes supplémentaires, dont des députés et des hommes d'affaires, dans le cadre de l'enquête à tiroirs pour corruption qui éclabousse le pouvoir islamo-conservateur.

"Malgré une réunion avec les responsables de la police d'Istanbul qui auraient été en charge de cette opération, j'ai découvert que la décision du tribunal et les mandats d'arrêts n'avaient pas été exécutés", a-t-il déploré.