BFMTV

Erdogan espère ouvrir une ambassade de Turquie à Jérusalem-Est

Le président turc Recep Tayip Erdogan le 15 décembre 2017

Le président turc Recep Tayip Erdogan le 15 décembre 2017 - OZAN KOSE / AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a espéré ce dimanche que la Turquie ouvrirait bientôt une ambassade à Jérusalem-Est en tant que capitale d'un État palestinien, en dénonçant à nouveau la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le chef de l'Etat turc est l'un des plus véhéments critiques de la décision annoncée le 6 décembre par le président américain Donald Trump de reconnaître la Ville sainte comme la capitale d'Israël. Il a appelé les pays musulmans à reconnaître Jérusalem-Est comme la capitale palestinienne.

"Nous déclarons que Jérusalem Est occupée est la capitale de la Palestine"

"Parce que (la ville) est sous occupation, nous ne pouvons pas juste y aller et ouvrir une ambassade", a déclaré le président Erdogan pendant un discours à Karaman (sud de la Turquie). "Mais si Dieu le veut, ce jour est proche et (...) nous ouvrirons officiellement notre ambassade là-bas".

Dans un discours dimanche, le Premier ministre Binali Yildirim a lui déclaré que "à partir de maintenant, nous déclarons que Jérusalem Est occupée est la capitale de la Palestine", ajoutant que la Turquie voulait une solution pour Jérusalem qui satisfasse les deux parties en conflit. L'État hébreu n'a pas le droit de "s'approprier" Jérusalem, qui est la "capitale des musulmans", a-t-il ajouté.

S.Z avec AFP