BFMTV

Syrie: la proposition russe fait retomber la tension à Damas

Dans les rues de Damas, lundi: manifestation de partisans du président syrien.

Dans les rues de Damas, lundi: manifestation de partisans du président syrien. - -

REPORTAGE - Les envoyés spéciaux de BFMTV à Damas font état d'une soudaine baisse de tension, mardi, après la proposition russe de placer l'arsenal chimique syrien sous contrôle international.

Les rues de Damas ont retrouvé leur calme. C'est ce qu'ont pu constater Julia Delage et Baptiste Besson, envoyés spéciaux de BFMTV qui ont obtenu un visa délivré par les autorités syriennes.

La proposition russe de placer l'arsenal chimique syrien sous contrôle international dans le but d'éviter une intervention occidentale a été plutôt bien accueillie dans la capitale syrienne.

"A Damas, on dit 'merci' aux Russes d'avoir pris au mot John Kerry", indique mardi matin Julia Delage, envoyée spéciale de BFMTV sur place. C'est en effet le secrétaire d'Etat américain qui, sans trop y croire, avait le premier tendu la main au président syrien Bachar al-Assad en lui proposant de livrer ses armes chimiques.

Depuis que les occidentaux ont soutenu cette proposition, éloignant la perspective de frappes sur la Syrie, "on constate une baisse réelle de tension", souligne Julia Delage. La veille encore, Damas avait été le théâtre de plusieurs manifestations. "Les gens étaient très tendus car ils savaient que la semaine allait être décisive."

La veille, les partisans d'Assad donnaient de la voix

Lundi en effet, une centaine de partisans du président syrien s'étaient réunis devant la mairie de Damas pour crier et chanter leur soutien à Bachar al-Assad devant les caméras du monde entier.

L'un des organisateurs, Adnan Azzan, chevalier de l'Ordre national du mérite français, indiquait dans la langue de Molière que les manifestants s'étaient réunis "pour dire aux agresseurs et aux envahisseurs que vous allez vous échouer sur le sol syrien".

M. T. avec Julia Delage