BFMTV

Syrie: dix morts dans une attaque turque contre une région tenue par les Kurdes

10 morts après une attaque de l'armée turque en Syrie

10 morts après une attaque de l'armée turque en Syrie - BULENT KILIC / AFP

Parmi les victimes, sept sont des civils.

Des bombardements turcs dans la région d'Afrine dans le nord-est de la Syrie ont tué dix personnes samedi, pour la plupart des civils, a affirmé un porte-parole de la milice kurde qui contrôle la région.

"Sept civils ont été tués, dont un enfant, ainsi que deux femmes combattantes et un combattant", a déclaré Birusk Hasakeh, porte-parole des Unités de protection du peuple (YPG) à Afrine.

La branche politique des YPG, le Parti de l'union démocratique (PYD), a affirmé samedi que les bombardements turcs avaient fait 25 blessés parmi les civils. De son côté, la Turquie a fait état de victimes, précisant qu'il s'agissait de militants kurdes. La région d'Afrine abrite plus d'un million de personnes dont des déplacés en raison du conflit qui ravage la Syrie.

Offensive terrestre

La Turquie a lancé samedi une offensive terrestre et aérienne baptisée "Rameau d'olivier", dans le nord de la Syrie, contre une milice kurde qu'elle considère comme une organisation terroriste, une opération considérée avec inquiétude par Washington.

Face à cette offensive turque, la Russie a appelé à la "retenue", alors que Damas avait affirmé jeudi que l'aviation syrienne abattrait tout appareil militaire turc s'aventurant dans son espace aérien. La Grande-Bretagne a de son côté estimé que la Turquie avait un "intérêt légitime" à assurer la sécurité de ses frontières.

Paul Louis avec AFP