BFMTV

En difficulté financière, Daesh réduit les salaires de ses combattants en Syrie et en Irak

Des membres de Daesh dans les rues de Raqqa, en juillet 2014. (photo d'illustration)

Des membres de Daesh dans les rues de Raqqa, en juillet 2014. (photo d'illustration) - Welayyat Raqqa

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, le groupe jihadiste, confronté à des pertes financières liées à l'intensification des frappes de la coalition, a dû réduire les salaires de ses combattants de moitié.

Daesh forcé de mettre en place un plan d'économie? Selon le Guardian, qui relaie une information diffusée mardi par l'Observatoire syrien des droits de l'homme, le groupe jihadiste a entrepris de réduire les salaires de ses combattants en Irak et en Syrie.

Des salaires divisés par deux

L'OSDH cite un communiqué officiel de Daesh, stipulant qu'"en raison des circonstances exceptionnelles auxquelles fait face" le groupe, "décision a été prise de réduire de moitié les salaires des combattants". "Personne ne sera exempté de cette décision, quelle que soit sa position, mais la distribution alimentaire se poursuivra deux fois par mois comme d'habitude", précise en outre le communiqué. 

D'après les calculs de l'OSDH, cette mesure ferait descendre ramènerait le salaire des Syriens faisant partie des rangs de Daesh à 200 dollars par mois (183 euros), et celui des combattants étrangers, payés le double, à 400 dollars. 

Ces difficultés financières rencontrées par le groupe jihadiste pourraient être une conséquence de l'intensification des frappes aériennes menées par la coalition sur des cibles stratégiques, telles que les infrastructures pétrolières tombées sous le joug de Daesh en Irak et en Syrie, qui représentent une importante source de financement pour le groupe jihadiste. 

Adrienne Sigel