BFMTV

De 3.000 à 4.000 combattants du Hezbollah en Syrie, selon Fabius

Le Hezbollah a notamment permis aux troupes de Bachar al-Assad de reprendre la ville stratégique de Qousseir. (photo d'illustration)

Le Hezbollah a notamment permis aux troupes de Bachar al-Assad de reprendre la ville stratégique de Qousseir. (photo d'illustration) - -

Le ministre des Affaires Étrangères a donné, mercredi, une estimation chiffrée du nombre de membres du Hezbollah libanais combattant aux côtés des troupes de Bachar al-Assad, en Syrie.

Le Hezbollah libanais a déployé de 3.000 à 4.000 combattants en Syrie au côté des forces de Bachar al-Assad, a affirmé mercredi le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

"À propos des militants du Hezbollah présents dans la bataille, les chiffres hésitent entre 3.000 et 10.000. Notre estimation est autour de 3/4.000", a déclaré le ministre, au cours d'une audition devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

"Changements" dans le conflit syrien

"Quand vous avez des combattants très solidement armés et qui sont prêts à mourir et qui sont plusieurs milliers, cela fait une différence importante", a-t-il ajouté.

"Il y a eu des changements. Du côté de Bachar, il y a eu un renforcement (...). L'implication totale de l'Iran, l'implication du Hezbollah, le fait que les Russes ont continué à livrer des armes", a souligné le ministre.

"Même si beaucoup d'éléments qui se battent sont des Syriens, l'encadrement est souvent assuré par des responsables iraniens", a indiqué Laurent Fabius.

Engagement croissant en Syrie

Le Hezbollah libanais, puissant mouvement chiite, s'est fortement engagé depuis une semaine au côté de l'armée syrienne lors des combats pour reprendre aux rebelles la ville de Qousseir, stratégique dans le centre du pays, car elle se trouve sur le principal axe vers le Liban et sur la route reliant Damas au littoral, base arrière du régime.

Un corps expéditionnaire du mouvement chiite combat depuis plusieurs mois en Syrie, mais la bataille de Qousseir est la plus importante et la plus sanglante.

Le chiffre de 1.700 combattants du Hezbollah lancés dans l'offensive contre Qousseir était jusqu'à présent évoqué, mais l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG syrienne, a fait état mercredi de l'envoi de renforts du Hezbollah et des forces spéciales syriennes pour prendre le dernier carré de cette ville.


À LIRE AUSSI:

>> Syrie: les Etats-Unis "exigent le retrait immédiat" du Hezbollah

>> Syrie: le risque d'enlisement régional du conflit préoccupe l'ONU

A.S. avec AFP