BFMTV

"Nakba": deux manifestants Palestiniens tués par des tirs israéliens

Des manifestant palestiniens face à un véhicule de l'armée israélienne, près de la prison d'Ofer le 15 mai 2014.

Des manifestant palestiniens face à un véhicule de l'armée israélienne, près de la prison d'Ofer le 15 mai 2014. - -

Les deux jeunes hommes participaient aux manifestations de la "Nakba", l'exode Palestinien de 1948. Ils étaient âgés de 17 et 20 ans. Ils ont été tués lors de heurs avec les soldats israélien près d'une prison non loin de Ramallah.

Deux jeunes Palestiniens ont été tués jeudi par des tirs de soldats israéliens près de la prison militaire d'Ofer, en Cisjordanie occupée, lors des manifestations pour la "Nakba", l'exode des réfugiés au moment de la création d'Israël en 1948, a-t-on appris de sources médicales.

Blessés par balle à la poitrine lors de heurts avec les soldats israéliens près de la prison, aux environs de Ramallah, Mohammad Oudeh, 17 ans, et Moussaab Nouwara, 20 ans, sont décédés à l'hôpital où ils avaient été transportés, a-t-on précisé.

Pas de commentaires de l'armée israélienne

Quelque 200 jeunes Palestiniens se sont affrontés aux militaires israéliens dans cette zone de fréquentes frictions, après les manifestations commémoratives à Ramallah, selon des témoins.

Interrogée, l'armée israélienne n'était en mesure de fournir aucun commentaire dans l'immédiat. Ces deux morts portent à 11 le nombre de Palestiniens tués par les forces israéliennes en Cisjordanie depuis le début de l'année. Le 22 mars, trois Palestiniens, dont deux combattants islamistes, ont été tués par l'armée dans le camp de réfugiés de Jénine (nord) lors d'une tentative d'arrestation de l'un d'eux.

La "Nakba" s'est traduite par l'exode de quelque 760.000 Palestiniens, aujourd'hui avec leurs descendants au nombre de plus de 5 millions, répartis essentiellement entre la Jordanie, la Syrie, le Liban et les Territoires palestiniens, seuls 160.000 restant dans ce qui est devenu Israël.

A. D. avec AFP