BFMTV

Koweït: un chiite condamné à 10 ans de prison pour insulte du prophète

BFMTV

Une Cour d'appel du Koweït a confirmé ce lundi la peine de 10 ans prononcée contre un chiite pour insulte sur Twitter au prophète Mahomet, sa femme Aïcha et certains de ses compagnons. Hamad al-Naqi, 23 ans, incarcéré depuis mars 2012, a été reconnu coupable d'insultes religieuses et d'être l'auteur de textes très critiques des dirigeants d'Arabie saoudite et de Bahreïn, selon le verdict de la Cour.

La lourde peine de prison a été rendue en juin par un tribunal de première instance. Le prévenu peut encore se pourvoir en cassation. Hamad al-Naqi avait été jugé pour avoir posté sur son compte Twitter, en février et mars 2012, des insultes au prophète Mahomet, son épouse Aïcha et certains de ses compagnons, vénérés par les musulmans sunnites.

La Cour d'appel a rejeté, comme le tribunal de première instance, les affirmations du prévenu que son compte Twitter avait été piraté à l'époque. La justice koweïtienne a condamné au cours des derniers mois plusieurs internautes et militants sur fond de tension entre la majorité sunnite et la minorité chiite de l'émirat.

Elle a également prononcé des peines de prison contre des activistes de l'opposition pour diffamation envers l'émir du riche émirat pétrolier.

A.S. avec AFP