BFMTV

Israël a encore beaucoup de missions à Gaza

Un soldat israélien marche le long des tanks Merkava alignés sur la frontière.

Un soldat israélien marche le long des tanks Merkava alignés sur la frontière. - -

Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur une trêve de 72 heures dans la bande de Gaza qui entrera en vigueur mardi.

Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur une trêve de 72 heures dans la bande de Gaza qui entrera en vigueur mardi à 7h françaises, a annoncé un responsable égyptien.

"Les contacts de l'Egypte avec les différentes parties ont réussi à obtenir une trêve de 72 heures à Gaza à partir de (mardi) et que le reste des délégations se rend au Caire pour de plus amples négociations", a-t-il dit, alors qu'une délégation palestinienne est au Caire depuis dimanche soir. Israël avait de son côté refusé d'envoyer des représentants en Egypte.

> Israël a détruit tous les tunnels, mais ne se retire pas de Gaza

L'armée israélienne a également indiqué lundi qu'elle avait encore des missions à accomplir à l'intérieur de la bande de Gaza dévastée signalant ainsi qu'elle y maintient ses troupes même si elle estime avoir achevé sa mission de destruction des tunnels ennemis.

"Nous ne partons pas, nous restons dans la bande de Gaza, il y a encore beaucoup d'autres missions à terminer", a déclaré Moti Almoz, le porte-parole de l'armée à la chaîne israélienne Channel-2.

L'armée israélienne avait auparavant annoncé reprendre ses raids sur la bande de Gaza, après sept heures d'une trêve décrétée unilatéralement par Israël. "Nous reprenons nos opérations, dont les raids aériens sur les infrastructures terroristes à Gaza (...) nous poursuivons le redéploiement dans la bande de Gaza, même s'il y a bien des forces qui sortent de Gaza", avait déclaré le porte-parole de l'armée Peter Lerner.

> Hollande appelle à "agir" contre les "massacres"

Le président français François Hollande a appelé à "agir" pour mettre fin aux "massacres" à Gaza en marge d'une cérémonie à Liège de commémoration de la Première Guerre mondiale, employant pour la première fois lui-même le mot de "massacres". "Quand je vois ce qui se passe pour les Chrétiens d'Irak, les minorités en Syrie, les massacres tous les jours. Ce qui se produit également comme massacres à Gaza. Vingt six jours de conflit, nous devons agir", a plaidé le chef de l'Etat français devant la presse.

Un peu plus tôt, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait condamné dans la matinée le "massacre" de civils" et préconisé une solution politique au conflit qui devra être "imposée".

> Plus de 1.800 Palestiniens tués en 4 semaines

Dix Palestiniens ont été tués dans des raids israéliens lundi dans la bande de Gaza, selon les services de secours, portant le bilan à 1.822 morts palestiniens en quatre semaines de conflit entre l'armée israélienne et le Hamas.

Dimanche soir, la responsabilité de la frappe intervenue sur une école de l'ONU Rafah, qui a soulevé la plus vive émotion, n'avait pas été formellement établie. C'est la 3e fois en 10 jours qu'une école de l'ONU est atteinte. Une trentaine de Palestiniens ont déjà été tués dans des frappes sur des écoles à Beit Hanoun le 24 juillet et à Jabaliya le 31 juillet.

> Une ONG américaine accuse Israël d'un possible crime de guerre

Human Rights Watch a accusé lundi l'armée israélienne d'avoir tué des civils alors qu'ils fuyaient les bombardements dans un secteur du sud de la bande de Gaza, ce qui constituerait un crime de guerre selon l'ONG basée à New York.

Dans son rapport, HRW cite des Palestiniens ayant réussi à fuir fin juillet des bombardements sur la localité de Khouzaa, près de la ville de Khan Younès. "Les forces israéliennes à Khouzaa, secteur du sud de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur des civils et les ont tués, dans ce qui constitue une claire violation des lois de la guerre, lors de plusieurs incidents entre le 23 et le 25 juillet", affirme l'ONG.

Les "attaques délibérées sur les civils ne participant pas aux combats sont des crimes de guerre", ajoute HRW.

|||

>> L'ESSENTIEL

• Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur une trêve de 72 heures

• L'armée israélienne a indiqué lundi, qu'elle avait détruit tous les tunnels de Gaza, mais qu'elle y maintenait ses troupes

M.G. et C. P. avec AFP