BFMTV

Iran: l'épave de l'avion disparu a été localisée

Un hélicoptère des secours iraniens procède aux recherches de l'épave de l'ATR-72, le 19 février 2018.

Un hélicoptère des secours iraniens procède aux recherches de l'épave de l'ATR-72, le 19 février 2018. - ALI KHODAEI - TASNIM NEWS - AFP

L'avion de la compagnie Aseman Airlines avait disparu dimanche matin, alors qu'il effectuait la liaison interne entre Téhéran et Yasouj.

L'épave d'un avion de ligne iranien qui s'est écrasé dimanche avec 66 personnes à bord dans une zone montagneuse, a été localisée, a annoncé mardi un porte-parole des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime.

"Un hélicoptère des Gardiens de la révolution a localisé ce matin (mardi) l'épave de l'avion dans la montagne de Dena", dans le sud-ouest du pays, a indiqué ce porte-parole, Ramezan Sharif, cité par la télévision d'Etat iranienne.

"Depuis hier, des drones des Gardiens de la révolution avaient commencé à minutieusement étudier le terrain ou l'avion s'est probablement écrasé et ce matin deux hélicoptères des forces aérospatiales ont été expédiés vers l'endroit" de l'accident, a-t-il précisé.

Disparu des écrans radar en pleine tempête de neige 

Parti de Téhéran dimanche matin, le bimoteur à hélices, un ATR-72 de la compagnie Aseman Airlines, assurait la liaison entre la capitale iranienne et Yasouj, à environ 500 km au sud. Il a disparu des écrans radar pendant une tempête de neige dans la région des monts Zagros, alors qu'il approchait de sa destination. 

Dimanche, après avoir annoncé la mort des passagers et membres d'équipage de l'avion, la compagnie aérienne était revenue sur cette information, indiquant que les secours n'avaient pas pu accéder au lieu du crash et à l'épave compte tenu des conditions météo difficiles. Le chef de l'organisation de l'aviation civile iranienne avait toutefois confirmé le crash de l'appareil. 

A.S. avec AFP