BFMTV

"Un film pour créer des tensions entre chrétiens et musulmans"

La cathédrale chaldéenne de Kirkouk a été la cible d'un attentat dans la nuit du 16 au 17 septembre.

La cathédrale chaldéenne de Kirkouk a été la cible d'un attentat dans la nuit du 16 au 17 septembre. - -

INTERVIEW - Louis Sako, Archevêque de l'église chaldéenne de Kirkouk, en Irak, revient sur les conséquences générées par le film anti-islam. Sa cathédrale a été la cible d'un attentat dans la nuit du 16 au 17 septembre.

Alors qu'il était déplacement au Liban pour rencontrer le pape Benoît XVI, la cathédrale de l'archevêque Louis Sako, à Kirkouk, a été la cible d'un attentat à la bombe. Pour lui, cet acte fait partie des conséquences du film "Innocence of Muslims". Interview.

-
- © -

Que s’est-il passé dans la nuit du 16 au 17 septembre à Kirkouk?

Une bombe a explosé devant l’une des portes de la cathédrale, occasionnant des dommages matériels. Heureusement, il n’y a pas de victime. C’était après la messe du soir. Tant mieux, parce que généralement, pendant la messe, la cathédrale est pleine. Les caméras ont filmé les trois jeunes garçons venus poser la bombe. L’attentat n’a pas été revendiqué, mais nous savons qu’il s’agit d’islamistes.

Comment expliquez-vous cet attentat?

Il y a un rapport avec la vidéo ("Innocence of muslims" ndlr). Il y a eu des menaces, à Bagdad, ou contre la communauté copte qui vit en Irak mais ce sont des gens innocents ! Nous ne comprenons pas ces représailles. Nous, nous n’avons rien à voir avec ce qui se passe en Amérique, dans des films, avec des gens qui brûlent le coran ou bien les caricatures du prophète ! Nous ne devons pas être associés à tout cela.

Comprenez-vous les proportions qu’ont atteint les conséquences de ce film?

Je suis choqué. La manière de réagir devait être pacifique, civilisée. C’est un outrage contre l’Islam, mais nous n’avons rien à voir avec cela donc pourquoi s’en prendre à des gens innocents qui n’ont aucun rapport avec ce film ? Ce film n’a pas été fait pour une cause chrétienne. Il a été fait pour créer des tensions politiques entre les chrétiens et les musulmans, c’est très politisé.

Pourtant, il semble que des coptes en soient à l’origine…

Mais ce n’est pas encore confirmé ! Et même si c’est bien un copte qui a réalisé ce film, les coptes d’Egypte ou d’ailleurs n’ont rien à voir avec lui. Ça ne représente en rien la communauté chrétienne. Peut-être qu’il est fou, peut-être qu’il est manipulé par quelqu’un… On ne sait pas.

Dans quel but ce film a-t-il été fait, selon vous ?

Ce film est mauvais, il a été fait pour produire des conséquences mauvaises. Il faut respecter les religions, toutes les religions. Pourquoi fait-on ce genre de film qui n’aide ni à la paix ni au dialogue? Je ne comprends pas. Je suis stupéfait, choqué. Et cette date-là, le 16 septembre, en plus pendant la visite du pape au Liban, c’est lié, c’est réfléchi.

Je crois qu’il y aura des conséquences parce que quand la foule réagit, on ne peut pas la contrôler, on ne peut pas la dompter.

Il y a de nombreux films qui dénigrent les religions sur internet. Pourquoi celui-ci a-t-il eu de telles conséquences ?

Sur internet, il y a beaucoup de films contre les chrétiens aussi mais nous ne faisons pas attention, cela ne diminue pas la valeur du Christ; ni celle de la vierge. Les musulmans ne doivent pas tomber dans le piège. On nous dit que l’Islam est tolérant, il faut tout faire pour le montrer. Quand il y a un problème, on doit réagir, c’est vrai. Mais pas de cette manière-là, pas en attaquant des personnes innocentes ici et là par vengeance. Je crois que c’est un mélange d’émotion et d’ignorance, il faut y remédier.

Comment ?

Il faut changer le discours. Et puis les responsables des gouvernements doivent prendre position, il faut chercher une manière de juger les personnes qui ont créé cette situation-là, tout en protégeant les ambassades et les populations locales, les citoyens.