BFMTV

Les citoyens afghans qui ont travaillé pour la France auront un accès immédiat à l'Assurance maladie

Le ministre de la Santé Olivier Véran, à Paris le 26 août 2021

Le ministre de la Santé Olivier Véran, à Paris le 26 août 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Dans un courrier adressé au directeur général et au directeur des finances de la Caisse nationale de l'Assurance maladie, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé que les anciens employés afghans qui ont travaillé pour la France n'auront pas à attendre les trois mois réglementaires.

Ils n'auront pas à attendre les trois mois, normalement nécessaires aux demandeurs d'asile pour bénéficier d'une protection santé. Dans un courrier adressé ce jeudi au directeur général des finances de la Caisse nationale de l'Assurance maladie, le ministre de la Santé Olivier Véran, a précisé que les Afghans rapatriés de Kaboul qui avaient travaillé pour la France, auront un accès immédiat à la protection universelle maladie et à la complémentaire santé solidaire, révèle le Journal du Dimanche.

Le ministre justifie cette décision "compte tenu de l'urgence et de la précarité de la situation de ces familles", qui ont fui leur pays pour échapper aux talibans, au pouvoir depuis le 15 août.

Plus de 2600 Afghans évacués par Paris

Sont concernés notamment les citoyens afghans qui ont travaillé pour l'armée française, ou auprès des services diplomatiques ou culturels de la France en Afghanistan.

Au total, depuis le 17 août, 2834 personnes ont été exfiltrées de Kaboul par la France, dont plus de 2600 ressortissants afghans.

Fanny Rocher