BFMTV

Mort de George Floyd: que risquent les quatre policiers inculpés? 

Portrait de George Floyd brandit pendant une manifestation à Détroit le 30 mai 2020 - SETH HERALD / AFP

Portrait de George Floyd brandit pendant une manifestation à Détroit le 30 mai 2020 - SETH HERALD / AFP - -

Les faits ayant été requalifiés par la justice, les quatre officiers sont désormais poursuivis pour la mort de l'homme de 46 ans.

Les charges ne cessent de s'accumuler. Ce mercredi, la justice américaine a communiqué que la mort de George Floyd, survenue lors d'un contrôle policier le 25 mai à Minneapolis, sera finalement requalifiée en "meurtre", comme l'exigeaient des centaines de milliers d'Américains qui poursuivent les manifestations. 

Prison à vie pour Derek Chauvin?

Une annonce qui change la donne. Jusqu'à présent, Derek Chauvin, le policier qui a gardé durant de nombreuses minutes son genou appuyé sur la nuque de la victime, était poursuivi pour meurtre au 3e degré (l'équivalent d'homicide involontaire pour la justice française). Pour cela, ce quadragénaire risquait jusqu'à 35 ans de prison. 

Avec cette requalification, le policier est désormais poursuivi pour meurtre non prémédité, où second degree murder selon le code judiciaire américain. Dans ce cas précis d'homicide volontaire, le meurtre n'est pas considéré comme prémédité ou planifié à l'avance, mais fait "preuve d'une extrême indifférence à la vie humaine", souligne le site FindLaw.

La peine, quant à elle, peut dépendre de la juridiction, mais pour son acte, Derek Chauvin risque la prison à perpétuité. D'autant plus que le dossier de ce dernier, actuellement en détention, est déjà chargé. Ces derniers jours, les médias américains ont assuré que le policier, impliqué au cours de ses fonctions dans de multiples fusillades, avait fait l'objet de 18 plaintes au total.

"Profondément satisfaits" 

Pour autant, Derek Chauvin n'est plus le seul policier inquiété dans cette affaire. Ses trois collègues, également présents sur les lieux de la mort de George Floyd au moment des faits, sont également dans le collimateur de la justice, et sont quant à eux accusés de "complicité." Ils ont également été placés en détention. 

L'arrestation des trois autres officiers était réclamée par la famille et les soutiens de George Floyd. 

"Nous sommes profondément satisfaits que le procureur général du Minnesota, Keith Ellison, ait agi de manière décisive en arrêtant et inculpant tous les agents impliqués dans la mort de George Floyd", a expliqué l'avocat de la famille, Benjamin Crump, dans des propos repris par Les Echos

Ils s'exposent, quant à eux, à de lourdes peines de prison. 

Le policier licencié 

Selon le médecin légiste officiel en charge de son autopsie, George Floyd est mort "par homicide" à cause de la "pression exercée sur son cou" par la police. Cet Afro-Américain de 46 ans a fait un "arrêt cardiaque et pulmonaire" à cause de son immobilisation par les forces de l'ordre, a détaillé le médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué.

Une vidéo du drame, qui a depuis fait le tour du monde, montre l'agent en train de le maintenir plaqué au sol, en s'agenouillant sur son cou pendant près de neuf minutes. Ce policier, Derek Chauvin, 44 ans, avait été licencié, arrêté et inculpé dans un premier temps pour homicide involontaire. 

Hugo Septier