BFMTV

Minneapolis: le policier impliqué dans la mort de George Floyd a fait l'objet de 18 plaintes

Seules deux de ces plaintes auraient abouti à des sanctions disciplinaires, indique The Independant.

Les images sont difficilement soutenables. La scène, filmée lundi soir, dure dix minutes. Sur la séquence, George Floyd, un Afro-Américain d'une quarantaine d'années, est plaqué au sol sur le ventre. Un policier l'immobilise en maintenant son genou sur sa nuque. Transporté à l'hôpital à la suite de cette interpellation, George Floyd est mort peu après.

Le policier, ainsi que trois autres, a été limogé mardi au lendemain des faits. Il semblerait que Derek Chauvin, qui immobilisait George Floyd alors qu'il criait ne plus pouvoir respirer, faisait déjà l'objet de 18 plaintes pour violences déposées auprès des services de police de Minneapolis, indiquent plusieurs organes de presse et notamment The Independent. Seules deux de ces plaintes auraient débouché sur des sanctions disciplinaires. 

Un autre policier visé par des plaintes

Selon le quotidien britannique, qui précise qu'aucun autre détail sur sa carrière n'a été rendu public, Derek Chauvin a été impliqué au cours de ses fonctions dans de multiples fusillades et a fait l'objet de plaintes formulées par des citoyens auprès de la police.

Parmi les quatre policiers limogés, un autre aurait aussi été visé par 6 plaintes, dont cinq auraient été classées sans suite et l'une serait encore en cours. Ce dernier, Tou Thao, aurait aussi conclu un règlement à l'amiable dans une affaire d'usage excessif de la force remontant à 2017.

The Independant pointe par ailleurs le fait que de fausses informations circulent sur les réseaux sociaux, autour des opinions politiques prêtées à Derek Chauvin. C'est le cas par exemple d'une photo d'un homme à un rassemblement en faveur de Trump portant un t-shirt "Les policiers avec Trump", qui n'est en réalité pas Derek Chauvin, contrairement aux allégations qui circulent.

Clarisse Martin