BFMTV

Mélenchon voit en Trump "un danger pour la paix"

Jean-Luc Mélenchon, au Grand jury

Jean-Luc Mélenchon, au Grand jury - Image RTL/LCI/Le Figaro

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé dans un communiqué la volonté de Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien et de rétablir les sanctions contre l'Iran. Il tient cette initiative pour une entorse au droit international et un acte belliqueux.

Emmanuel Macron n'est pas le seul dirigeant politique français à dénoncer la sortie des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien opérée ce mardi soir par Donald Trump. Depuis Moscou où il est actuellement en déplacement, le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a dit le fond de sa pensée sur ce choix et l'homme qui le porte. "Donald Trump est un danger pour la paix", proclame le titre du communiqué. 

"Donald Trump a confirmé ce soir son intention de retirer les Etats-Unis d'Amérique de l'accord de Vienne sur la non-prolifération nucléaire en Iran. Cette annonce marque une fois de plus la volonté des Etats-Unis de tourner le dos au droit international et à la négociation. Rien ne justifie de dénoncer l'accord de Vienne : le directeur de l'Agence Internationale pour l'Énergie Atomique (AIEA) a affirmé à plusieurs reprises que l'Iran le respecte scrupuleusement", pointe le député élu dans les Bouches-du-Rhône. 

Un "grave risque d'embrasement"

"La fin de l'accord sur le nucléaire iranien représenterait un grave risque d'embrasement supplémentaire entre les puissances régionales que sont l'Arabie Saoudite, Israël et l'Iran. Par leur attitude irresponsable, les Etats-Unis d'Amérique se joignent aux pires va-t-en-guerre de cette région du monde", poursuit le texte. 

"La France doit affirmer une position clairement distincte de celle de Donald Trump. Notre pays est également signataire de l'Accord de Vienne. Il doit garantir aux iraniens son maintien y compris contre la volonté des Etats-Unis. Notre intérêt est de prévenir la dissémination nucléaire, de promouvoir le dialogue entre toutes les parties et la paix. Des objectifs incompatibles avec toute forme d'alignement sur l'unilatéralisme belliciste des Etats-Unis", conclut Jean-Luc Mélenchon. 

Robin Verner