BFMTV

Malaisie: le corps retrouvé est bien celui de Nora Quoirin

Nora Quoirin avait disparu dans la nuit du 3 au 4 août 2019.

Nora Quoirin avait disparu dans la nuit du 3 au 4 août 2019. - Family handout - AFP

Le corps aurait été reconnu par la famille de l'adolescente, rapportent les autorités.

Selon la police locale, le corps retrouvé ce mardi en Malaisie est bien celui de la jeune franco-irlandaise Nora Quoirin, portée disparue depuis le 4 août dernier. 

"La famille a confirmé qu'il s'agit du corps de Nora", a déclaré à l'AFP Mohamad Mat Yusop, chef de la police de l'Etat de Negeri Sembilan, dans le sud du pays. 

Souffrant d'un léger handicap mental, elle avait disparu dans la nuit du 3 au 4 août, alors qu'elle venait d'arriver pour des vacances dans le complexe hôtelier Dusun Resort, à 70 km au sud de Kuala Lumpur, avec sa famille vivant à Londres. Ses proches ont évoqué l'hypothèse d'un enlèvement, la police locale traitant l'affaire comme une disparition inquiétante sans exclure d'autres pistes.

Faire "toute la lumière sur les circonstances de sa mort"

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, et le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyene ont exprimé, dans un communiqué publié ce mardi, leurs "plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à ses proches et les assurons de toute notre compassion."

"Nous tenons à remercier les autorités malaisiennes pour leur grande réactivité et leur mobilisation exceptionnelle dans le cadre des recherches effectuées depuis la disparition de Nora Quoirin, dans la nuit du 3 au 4 août", précise le communiqué de presse, avant d'ajouter: "Les autorités françaises se tiennent à la disposition des autorités malaisiennes pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de sa mort. Nous saluons également la solidarité des habitants qui ont apporté bénévolement leur aide".

Plus de 350 personnes ont été mobilisées pour participer avec le soutien d'hélicoptères, de chiens et de plongeurs, aux recherches dans la jungle proche de Dusun Resort, dans l'Etat de Negeri Sembilan. Des chamans ont même pratiqué leurs rituels pour tenter de localiser l'adolescente. Les polices de Grande-Bretagne, d'Irlande et de France ont apporté leur soutien.

Hugo Septier avec AFP