BFMTV

Macron a demandé à Erdogan un transfèrement accéléré de Fabien Azoulay, incarcéré en Turquie

Le président de la République a demandé à son homologue turc le transfèrement de Fabien Azoulay, un Français de 43 ans incarcéré en Turquie depuis 4 ans pour avoir acheté du GBL dans le pays.

En marge du sommet de l'Otan qui rassemble les chefs d'États des 30 pays membres à Bruxelles ce lundi 14 juin, le président français Emmanuel Macron s'est entretenu avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, pendant près de 45 minutes.

Au cours de cet échange, Emmanuel Macron a demandé au président turc un transfèrement accéléré de Fabien Azoulay. Le Français de 43 ans a été condamné en appel il y a 4 ans à 16 ans de prison en Turquie pour avoir acheté du GBL lors de son séjour dans le pays. Cette drogue de synthèse, souvent utilisée comme excitant sexuel, est interdite dans le pays. Il est depuis incarcéré dans une prison au bord de la Mer noire.

Un appel de ses proches

Les avocats de la famille avaient interpellé Emmanuel Macron afin de réclamer son extradition vers la France. David Benaym, un ami de Fabien Azoulay avait lancé une pétition pour réclamer son transfèrement en France. "Les communautés française, juive et LGBT sont mobilisées pour faire en sorte que la diplomatie fasse son travail", avait-il expliqué.

Son avocat, Me François Zimeray estimait en avril sur BFMTV que "sa vie est en danger" et décrivait son client comme "totalement désespéré."

Fabien Azoulay, de confession juive, aurait à plusieurs reprises subi des scènes de conversion à l'islam et de prières forcées, selon ses proches. Il serait aussi victime de violences de la part de certains détenus en raison de son orientation sexuelle. Jusqu'à présent, aucune procédure menée pour le transférer n'a abouti.

Ulysse Gosset avec Margot Hutton