BFMTV

Londres: des passants du pont de Westminster racontent l'attaque

Bernadette a été témoin de l'attaque sur le pont de Westminster mercredi 22 mars.

Bernadette a été témoin de l'attaque sur le pont de Westminster mercredi 22 mars. - BFMTV et SKYNEWS

Au moins une vingtaine de personnes ont été blessées sur le pont de Westminster, selon un photographe de l'agence Reuters. Plusieurs témoins assurent avoir vu une voiture foncer dans la foule sur le trottoir.

La situation est très confuse à Londres. Un assaillant a été abattu, ce mercredi, par la police britannique devant le Parlement de Westminster à Londres, après avoir lancé sa voiture sur la foule et poignardé un policier, selon les premiers éléments. 

Les témoins ont entendu des coups de feu devant le Parlement britannique, situé en plein cœur de la capitale. Peu de temps avant, sur le pont de Westminster, à quelques dizaines de mètres du Parlement, une voiture particulière a été vue en train de foncer sur des passants, dont des lycéens français. La police britannique a confirmé le décès de deux personnes sur le pont et la prise en charge d'environ vingt blessés. 

"Il y a eu six ou sept personnes au sol"

Interviewé peu après l'attaque, un témoin assure avoir vu une voiture foncer sur la foule. Selon lui, l'événement a duré "moins de 10 secondes".

"Le feu est passé à l'orange et la voiture a accéléré. Il y avait des gens au premier pont... Elles marchaient normalement et puis il y a eu six ou sept personnes au sol" a-t-il raconté. 

"Tout le monde courrait pour se mettre à l'abri"

De son côté, Bernadette se trouvait dans un bus lors de l'attaque. Au micro de la chaîne britannique Sky News, elle a expliqué avoir entendu "un bruit" qui ressemblait, selon elle, "à des coups de feu" et vu "une voiture hors de contrôle se diriger vers les piétons sur le pont". 

"Comme nous étions toujours dans le bus, nous avons continué à avancer et là, j'ai vu des gens étendus sur le sol, qui étaient blessés. Peut-être dix personnes. Et puis les secours ont commencé à arriver. Tout le monde courrait dans tous les sens pour se mettre à l'abri" a-t-elle ajouté. 

"Pour la première fois je me suis dit que j’allais mourir"

Interviewé par des journalistes britanniques près du pont de Westminster, un autre passant, encore très bouleversé, explique s'être "vu mourir".

"J’ai vu une voiture s’encastrer dans les grilles et les gens courir tout autour. À peine quelque secondes après, la police nous a dit 'bougez, bougez, vous devez partir'. J’ai entendu comme des tirs, trois tirs. À quelques mètres... C'était très fort. Je me suis dit, 'mais qu’est-ce qu’il se passe?". Pour la première fois, je me suis dit que j’allais mourir. Ce sentiment… C’était si près de moi" a-t-il confié peu de temps après l'incident. 

Les premiers éléments recueillis laissent supposer que l'attaque commise est de nature terroriste, a déclaré la police britannique. Le quartier a été immédiatement bouclé et de nombreux véhicules de police et des secours étaient encore sur place en fin d'après-midi. 
M.P