BFMTV

Liverpool: à 12 ans, il est soupçonné d'agression homophobe au couteau

Image d'illustration d'une voiture de police britannique

Image d'illustration d'une voiture de police britannique - Leon Neal - AFP

Trois adolescents, a priori âgés de 12 à 15 ans, sont suspectés d'être les auteurs d'une attaque homophobe. Un seul garçon de 12 ans a été arrêté.

Un garçon de 12 ans a été arrêté, soupçonné d'avoir violemment attaqué un couple gay à Liverpool (nord de l'Angleterre), a indiqué la police de Merseyside mercredi.

Ce garçon est soupçonné d'agression homophobe grave après l'attaque de deux hommes d'une trentaine d'années dans le quartier d'Anfield, au nord-ouest de Liverpool, samedi 22 juin. Vers 21h20 locales (22h20 heure française), les deux hommes marchaient dans la rue lorsqu'ils ont été pris à partie par trois adolescents décrits comme des garçons âgés de 12 à 15 ans, qui leur ont lancé des insultes homophobes.

L'un des agresseurs les a attaqués au couteau, blessant grièvement l'un des deux hommes à la tête et au cou - sa vie n'est pas en danger - tandis que le second a été légèrement blessé à la main. "Ils ont tous les deux été emmenés à l'hôpital et ont été incroyablement secoués par l'incident", indique la police dans un communiqué.

"Un niveau de haine et de violence inacceptable"

Tara Denn, de la police de Merseyside, a décrit une attaque "épouvantable et non provoquée envers deux hommes qui rentraient simplement chez eux" et qui ont subi un "niveau de haine et de violence simplement inacceptable".

"L'utilisation d'un couteau lors de cette attaque homophobe a choqué les gens à juste raison", a tweeté le maire de Liverpool, Joe Anderson. Les enquêteurs appellent les témoins potentiels de la scène à venir faire une déposition dans leurs locaux.

Cette attaque survient après une autre agression homophobe, commise cette fois sur un couple de femmes à bord d'un bus londonien début juin, et qui avait choqué l'opinion.

Le Prince William "vraiment choqué"

Le prince William, qui visitait mercredi une association LGBT venant en aide à des jeunes exclus en raison de leur orientation sexuelle, s'est dit "vraiment choqué" par cette dernière attaque. Interrogé par un jeune homme gay qui lui demandait comment il réagirait si l'un de ses trois enfants était homosexuel, il a répondu que "ça ne (lui) poserait aucun problème".

"La seule chose qui m'inquiéterait est la manière dont cela sera interprété et vu", a-t-il poursuivi, évoquant les "rôles que ses enfants endosseront". Il a expliqué que son épouse Kate et lui "en ont beaucoup parlé pour s'assurer qu'ils soient préparés".

Salomé Vincendon avec AFP