BFMTV

Agression du secrétaire général de l'association Stop Homophobie: un suspect interpellé

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. - Gregor Fischer - dpa - AFP

L'homme sera jugé devant le tribunal correctionnel pour "violences en raison de l'orientation sexuelle de la victime et outrage sexiste".

Un homme, accusé d'avoir agressé mardi en pleine rue à Paris le secrétaire général de l'association Stop Homophobie, a été interpellé et sera jugé ultérieurement.

L'homme a reçu une convocation pour être jugé devant le tribunal correctionnel pour "violences en raison de l'orientation sexuelle de la victime et outrage sexiste", selon une source judiciaire, à une date non-précisée. Il est soupçonné d'avoir pris à partie Terrence Katchadourian, membre fondateur de cette association qui vient en aide aux victimes d'actes homophobes, dans le XVe arrondissement, dans le sud de la capitale.

"Il était 18h40, nous sortions d'un rendez-vous chez un vétérinaire, quand un homme d'une quarantaine d'années nous a insultés de 'tarlouzes' et 'sale PD", a raconté Lyes Alouane, délégué Île-de-France de l'association, présent au moment des fait. L'homme a ensuite porté "deux coups de poing à la tempe" de Terrence Katchadourian, a-t-il ajouté.

Un habitant du quartier

"Terrence l'a déjà vu, il habite à 200 mètres des locaux de Stop Homophobie. Des voisins lui avaient dit que l'homme avait demandé des renseignements sur lui, probablement après l'avoir vu à la télévision", a expliqué Lyes Alouane.

En février, les deux hommes avaient été filmés par les caméras de France 2 pour l'émission Envoyé Spécial. Une séquence montrait notamment Lyes Alouane être agressé en pleine rue à Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Plusieurs personnalités politiques, dont la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa, la maire de Paris Anne Hidalgo et le député LREM de Paris Benjamin Griveaux ont apporté leur "soutien" face à cette "agression homophobe". 

Cyrielle Cabot avec AFP