BFMTV

Le pape François prêt à avancer sur la délicate question du célibat des prêtres en Amazonie?

Le Pape François, au Vatican.

Le Pape François, au Vatican. - Vincenzo PINTO / AFP

Pour faire face à la pénurie de prêtres en Amazonie qui prive une partie de la population d'une eucharistie régulière, l'Eglise catholique se donne jusqu'à samedi pour réfléchir à l'ordination d'hommes mariés et l'attribution de "ministères" aux femmes. Un bouleversement qui pourrait bientôt inspirer d'autres territoires.

Le catholicisme vit un moment historique. Pour la première fois de son histoire, le Vatican - où se déroule le Synode pour l'Amazonie jusqu'au 27 octobre - discute d'un possible accès à la prêtrise d'hommes mariés, mais aussi de l'attribution de "ministères" et donc de rôles officiels pour les femmes, dans le vaste territoire de l'Amazonie. 

Une petite révolution au Vatican 

Que le débat se tienne est déjà une petite révolution tant le célibat des prêtres est ancré dans la doctrine catholique et le pouvoir des hommes structure la Curie. À ce jour, aucune autre religion, pas même dans le christianisme, affiche une telle fermeté à ce sujet. 

"Personne n’est fait pour le célibat ", a déclaré le Père Sarmento Rezende, expert du Synode pour l'Amazonie, dans une intervention le 17 octobre. "Cependant c’est une vertu qui peut être pratiquée par chacun", un "don de Dieu "à choisir "en toute liberté". De son côté, le pape François avait réaffirmé son attachement personnel à la discipline du célibat début 2019. "Je crois que c’est un don pour l’Eglise", disait-il. Avant d'ajouter : "Comme ce n’est pas un dogme de foi, la porte est toujours ouverte."

Une pénurie de prêtres sans précédent en Amazonie

Prudent, le pape François a toutefois souligné que ce débat concernait uniquement l'Amazonie, qui fait face à une pénurie historique de prêtres et n'arrive plus à répondre aux besoins des communautés les plus isolées. Quant à l'attribution de rôles officiels pour les femmes en Amazonie, c'est une façon de reconnaître l'importance du rôle qu'elles jouent dans l'animation des communautés catholiques, mais aussi dans le catéchisme auprès des plus jeunes. 

Selon le cardinal brésilien Claudio Hummes, rapporteur du synode et fidèle du pape François, "70% à 80% des chrétiens d'Amazonie souffrent d'un manque d'accès aux sacrements".

Une décision qui pourrait faire entrer le pape François dans l'histoire 

L'enjeu est de taille: si l’Eglise catholique souhaite conserver sa place de religion majoritaire dans ce vaste territoire, empreint à la concurrence d'autres croyances et à une montée des évangéliques, elle est dans l'obligation de faire évoluer ses méthodes. 

La situation de l'Amazonie n'est pas une exception et de nombreux observateurs surveillent avec attention le déroulement des débats. L'Eglise catholique française est elle aussi confrontée à une chute des entrées aux séminaires. Pour faire face à cette situation préoccupante, elle organise régulièrement des campagnes appelant les jeunes au sacerdoce. 

L'ordination de prêtres mariés en Amazonie pourrait faire entrer le pontificat du pape François dans l'histoire, mais aussi l'isoler davantage. 

Romane Ganneval