BFMTV

La Turquie riposte à des tirs des milices kurdes visant ses alliés

-

- - Un soldat turc - Illustration - Flickr

L'armée turque a annoncé avoir frappé des milices kurdes syriennes, en représaille a des tirs ayant visé ses alliés dans le nord de la Syrie.

La situation est toujours sous tension entre kurdes, turcs et autres milices. L'armée turque a annoncé mercredi avoir frappé des cibles des milices kurdes syriennes à la suite de tirs visant ses alliés dans le nord de la Syrie. Dans un communiqué, l'armée turque a précisé que les Unités de protection du peuple kurde (YPG) avaient attaqué mardi soir des membres de l'Armée syrienne libre, soutenue par Ankara, près de la ville d'Azaz, dans le nord de la Syrie.

"Une riposte a été effectuée (mardi soir) (...) les cibles identifiées ont été neutralisées", affirme le communiqué de l'armée. Ankara considère les YPG comme une émanation en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation séparatiste kurde classée "terroriste" par la Turquie et ses alliés occidentaux. 

Fournitures d'armes

Mais Washington considère ces milices kurdes comme les seules forces locales capables de lutter au sol contre les jihadistes de Daesh et leur fournit des armes, au grand dam de la Turquie.

La Turquie redoute la création d'une zone contrôlée par les Kurdes dans le nord de la Syrie, à la frontière turque. Elle a ainsi lancé une offensive terrestre dans le nord de la Syrie en août afin de repousser l'EI de sa frontière, mais également pour empêcher la jonction des différentes zones contrôlées par les YPG.

G.D. avec AFP