La Chine tente de justifier l'enfermement des musulmans au Xinjiang

Patrouille chinoise à la sortie de mosquée dans la ville de Kashgar, au Xinjiang.
 

Changement de braquet pour le Parti communisme chinois qui ne nie plus l'existence de camps de détention, mais fait la "pédagogie" de leur raison d'être.

Votre opinion

Postez un commentaire