BFMTV

L'ambassadeur israélien au Brésil retouche une photo pour masquer qu'il mange un plat non casher

Jair Bolsonaro et Yossi Shelley.

Jair Bolsonaro et Yossi Shelley. - Capture d'écran Twitter , montage BFMTV.com

Dimanche, l'ambassadeur d'Israël au Brésil a mangé un homard en compagnie du président brésilien Jair Bolsonaro. Le crustacé n'est cependant pas casher. La diplomatie israélienne a tenté de dissimuler, assez maladroitement, cette entorse à la tradition en retouchant la photo immortalisant ce moment.

Les règles de la cacherout, l'ensemble des lois alimentaires auxquelles sont soumis les juifs observants, sont aussi strictes que claires. Tirant ses principes du chapitre 11 du Lévitique (entre autres) dans la bible hébraïque, la cacherout prescrit ainsi concernant les denrées puisées dans les eaux: 

"Voici ce que vous pouvez manger des divers animaux aquatiques: tout ce qui, dans les eaux, mers ou rivières, est pourvu de nageoires et d'écailles, vous pouvez en manger. Mais tout ce qui n'est pas pourvu de nageoires et d'écailles, dans les mers ou les rivières, soit ce qui pullule dans l'eau, soit les animaux qui l'habitent, ils vous sont abominables, abominables ils resteront pour vous: ne mangez point de leur chair, et ayez leurs cadavres en abomination." (Lévitique, 11 : 9-11)

Retouche maladroite 

Voilà un interdit que Yossi Shelley, ambassadeur d'Israël au Brésil a allègrement transgressé ce dimanche. Ce soir-là, peu avant la finale de la Copa America de football opposant le Brésil (finalement vainqueur) au Pérou, il a partagé un repas avec Jair Bolsonaro, le président brésilien. Et les deux hommes se sont régalés d'un bon homard. Mais le crustacé n'ayant ni écaille ni nageoire, il n'est pas casher.

Pour dissimuler la liberté prise par "Son Excellence", la mission diplomatique israélienne a tenté de masquer la bévue en retouchant la photo. L'initiative, fort maladroite, s'est soldée par une grosse tache noire ne parvenant pas à cacher l'entièreté de la bestiole marine. L'effort, un brin rudimentaire, a suscité moqueries et détournements en nombre sur Internet. 

Au-delà de l'anecdote, le dîner entre le diplomate et le chef d'Etat prouve la proximité actuelle entre deux pays gouvernés par la droite dure. Times Of Israël a relevé que Yossi Shelley, ambassadeur au Brésil depuis janvier 2017, venait, en mai dernier, d'être décoré par Jair Bolsonaro de l'Ordre national de la Croix du sud, plus haute distinction possible pour un étranger sur la terre du géant sud-américain.

Robin Verner