BFMTV

Intempéries au Japon: le bilan s'alourdit à 57 morts

-

- - STR / JIJI PRESS / AFP

Pour les autorités locales, de nombreuses personnes sont encore portées disparues.

Au terme de plusieurs jours de pluies diluviennes qui se sont surtout abattues sur la partie ouest du Japon, la situation est dramatique. Si les secouristes poursuivent encore ce dimanche leurs recherches dans l’espoir de retrouver des survivants, un nouveau bilan, émanant d’une source officielle consultée par l'Agence France-Presse (AFP), fait état de 57 morts. Selon la chaîne publique NHK, ce chiffre pourrait monter à 68, sans compter les nombreux habitants encore portés disparus.

"Les secours, le sauvetage de vies et les évacuations sont une course contre la montre", a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe durant une réunion de crise à Tokyo avec les principaux ministres. A l’heure actuelle, une centaine d'habitants des régions les plus touchées ont été blessées, d'après l'Agence de gestion des incendies et catastrophes naturelles.

L'état d'alerte maximum a été levé partout, mais des avis de niveaux inférieurs sont maintenus.

54.000 pompiers mobilisés

"Les opérations de secours sont maintenues 24 heures sur 24", a indiqué Yoshihide Fujitani, un responsable de la gestion des catastrophes de la préfecture d'Hiroshima. "Nous prenons également en charge les personnes évacuées et tentons de remettre en état les infrastructures vitales comme le réseau d'eau et le gaz. Nous faisons de notre mieux."

Quelque 300 personnes, des nourrissons aux personnes âgées, ont par ailleurs été prises au piège dans un hôpital de Kurashiki, dans la préfecture d'Okayama, alors que l'eau d'une rivière avoisinante a déferlé sur la région.

Les précipitations record enregistrées depuis plusieurs jours dans plusieurs régions ont entraîné des crues exceptionnelles, des glissements de terrain et inondations, piégeant de nombreux habitants malgré des ordres d'évacuation donnés à plus de 2 millions de personnes, instructions pas toujours respectées car il est parfois déjà impossible ou trop dangereux de bouger.

Quelque 54.000 pompiers, policiers et militaires des Forces d'autodéfense ont été déployés sur le terrain, "faisant leur maximum pour sauver des vies", a souligné Shinzo Abe, mais ils affrontent des difficultés majeures compte tenu de l'inaccessibilité de certains lieux en pleine campagne.

HS avec AFP