BFMTV

INFOGRAPHIES. Âge, état de santé... Quel est le profil des victimes du coronavirus?

Une étude chinoise a analysé des dizaines de milliers de personnes contaminées par le Covid-19 afin de connaître le profil des personnes les plus exposées.

Ces chiffres étaient attendu par les spécialistes depuis plusieurs semaines. Il y a quelques jours, le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies a publié une étude basée sur les profils de toutes les personnes contaminées au 11 février. Soit un échantillon de 72.314 personnes.

Notons que depuis la publication de cette étude, on dénombre environ 8000 cas supplémentaires et trois nouveaux foyers: la Corée du Sud (977 cas, 10 morts), l'Iran (61 cas, 15 morts) et l'Italie (229 cas, 7 morts).

Les personnes âgées: premières victimes du coronavirus

Bien qu'il ait été publié il y a une dizaine de jours, ce rapport confirme un point avancé par les experts depuis le début de l'épidémie de Covid-19: le coronavirus tue principalement des personnes âgées.

Les trois-quarts des victimes (en rouge sur l'infographie ci-dessous) ont en effet plus de 60 ans. Une part très inquiétante car les sexagénaires, septuagénaires et octogénaires ne représentent seulement qu'un tiers des personnes contaminées (en gris).

Par conséquent, le taux de mortalité du Covid-19 augmente avec l'âge. Seulement 0,2% des personnes âgées de 10 à 40 ans décèdent lorsqu'elles sont contaminées par le coronavirus. Chez les septuagénaires, ce taux grimpe à 8%. Et chez les octogénaires, il culmine à presque 15%.

Autre facteur qui accroît la mortalité du virus: les problèmes de santé.

Les personnes avec des antécédents semblent ainsi plus vulnérables: cancer, hypertension, maladie respiratoire, diabète... Le taux de mortalité des personnes atteintes de ces maladies est presque trois fois plus élevé (entre 5,6 et 7,3%) que dans l'ensemble de la population (2,3%).

Ce sont cependant les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires qui courent le plus de risques, avec un taux de mortalité de plus de 10%.

Les récents développements de la maladie pourraient cependant nuancer ces chiffres qui datent d'avant la forte hausse du nombre de cas à l'étranger.

Arnaud Fontanet, chef de l'unité "épidémiologie des maladies émergentes" à l'institut Pasteur, expliquait vendredi dernier que le virus est passé "en transmission communautaire". Et selon la docteur Nathalie MacDermott, du King's College de Londres, le Covid-19 pourrait désormais se transmettre "par un individu asymptomatique, ou présentant peu de symptômes".

Au 25 février, au moins 80.234 cas de coronavirus avaient été recensés.

Louis Tanca