BFMTV

INFOGRAPHIE. Les Français parmi les peuples les plus mécontents de la gestion de la crise du Covid-19 par leur gouvernement

242/5a9951ca1b8298e65ee287313c718

242/5a9951ca1b8298e65ee287313c718 - -

En Europe, les Français sont le peuple le plus critique vis-à-vis de la réponse de leur gouvernement face à la pandémie de Covid-19.

Plus de la moitié des Français ne sont pas satisfaits de la façon dont l'épidémie de coronavirus a été gérée par le gouvernement. C'est ce qui ressort d'un sondage international mené par Dalia Research au printemps 2020 (échantillon de 2897 personnes en France, 123.623 dans le monde).

Si ce pourcentage de Français mécontents (54%) ne surprendra probablement pas dans l'Hexagone, il est cependant intéressant de le comparer à d'autres pays.

Les Français sont en effet le troisième peuple le plus critique à l'égard de leur gouvernement sur 53 pays. Seuls les Chiliens (61%) et les Brésiliens (66%) - deux pays durement touchés par le virus depuis quelques semaines - sont plus sceptiques.

Les Français sont ceux qui critiquent le plus leur gouvernement en Europe

En Europe, l'Hexagone est le pays le plus mécontent de la réponse gouvernementale. Même les Italiens (47%) et les Espagnols (50%) - les deux pays les plus durement touchés sur le Vieux continent - sont moins critiques. 

Une étude appuyée par de précédents sondages

Cette étude réalisée entre le 20 avril et le 3 juin vient corroborer d'autres sondages publiés ces dernières semaines. En avril déjà, une étude Ipsos révélait que l'exécutif était beaucoup plus critiqué en France qu'en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie ou en Suède. Des pays qui ont pourtant adopté des stratégies complètement différentes face à la pandémie.

Même constat en mars, alors que la popularité des dirigeants décollait dans la plupart des pays, celle d'Emmanuel Macron ne connaissait qu'un léger rebond. La chancelière allemande Angela Merkel, le président du Conseil Italien Giuseppe Conte, le premier ministre britannique Boris Johnson avaient notamment "profité" de la crise pour récolter davantage d'opinions positives.

Une majorité de Français (53%) n'ont d'ailleurs pas été convaincus par la prise de parole du président dimanche soir, selon une enquête Elabe publiée lundi pour BFMTV. Cette allocution servait notamment à faire le bilan de la gestion de la crise, près de trois mois après la mise en place du confinement sur tout le territoire. 

Louis Tanca