BFMTV

Incendies en Australie: plus d'un milliard d'animaux ont péri dans la catastrophe

D'après une étude conjointe de WWF et d'un chercheur de l'université de Sydney, révélée ce mardi, un milliard et vingt-cinq millions d'animaux sont déjà morts dans les feux qui ravagent l'Australie.

C'est une catastrophe effrayante pour l'écosystème australien. D'après une étude conjointe menée par l'ONG WWF et Chris Dickman, chercheur à l'université de Sydney, révélée ce mardi et citée ici par Libération, un milliard et vingt-cinq millions d'animaux - un ensemble constitué des mammifères, des oiseaux, des reptiles, des batraciens et les chauve-souris - sont morts dans les incendies qui consument le pays. 

On relève trois cas de figure. Ces animaux ont pu être victimes du brasier lui-même, ou du manque de nourriture engendré par les flammes, ou encore des prédations. "Beaucoup de forêts mettront des décennies à se remettre et certaines espèces seraient au bord de l’extinction. Avant que les feux ne se calment, l’étendue réelle des dommages restera inconnue", a tristement constaté Dermot O' Gorman, directeur de la branche australienne de WWF, dans un communiqué relayé par le quotidien. 

Plus de 800 millions d'animaux morts pour la seule Nouvelle-Galles du sud

Plusieurs espèces pourraient d'ailleurs disparaître en Australie, comme la souris marsupiale, la grenouille corroboree du Sud, le possum pygmée à longue queue ou encore le Bandicoot brun du Sud, un marsupiaux qui n'est, de surcroît, présent que sur cette île.

La semaine dernière, Chris Dickman avait déjà étudié la mortalité du bestiaire de l'Etat de Nouvelle-Galles du sud, mais ce premier bilan était restreint aux mammifères, aux oiseaux et aux reptiles. Ce décompte initial livrait déjà la somme de 500 millions de spécimens morts. Selon l'universitaire, ce nombre a encore grimpé. "Maintenant, ça dépasse les 800 millions dans la seule Nouvelle-Galles du sud vu la propagation des feux à présent", a-t-il expliqué au Huffington Post américain. 

Robin Verner