BFMTV

Incendie en Californie: plus de 600 personnes portées disparues

Panneau calciné en Californie

Panneau calciné en Californie - Frederic J. BROWN / AFP

Le nombre de personnes recherchées alors que les flammes ravagent la Californie a brutalement été porté à 631 personnes par les autorités jeudi. 66 personnes ont d'ores et déjà perdu la vie. Cet incendie est le plus meurtrier de l'histoire de l'Etat.

Le nombre de personnes portées disparues dans l'incendie qui ravage actuellement le nord de la Californie a brusquement grimpé jeudi à plus de 600, et le nombre de morts a été porté à 63, soit au total 66 victimes déplorées dans l'ensemble de l'Etat.

Sept nouveaux corps retrouvés 

Le nombre de personnes recherchées a plus que doublé au cours de la journée de jeudi, s'établissant désormais à 631 personnes. Plus tôt dans la journée, une liste de 300 personnes avait été publiée. "Je veux que vous compreniez le chaos exceptionnel auquel nous avons fait face" lorsque le feu s'est déclenché, a déclaré jeudi soir devant des journaliste le shérif du comté de Butte, Kory Honea, pour justifier cette brutale augmentation.

Certaines des personnes manquant à l'appel ont pu être hébergées par leur famille ou des amis mais d'autres ont pu mourir dans l'incendie, avait-il expliqué plus tôt. Au huitième jour du sinistre, sept nouveaux corps ont été retrouvés, portant le bilan du "Camp Fire" à 63 morts, a-t-il par ailleurs indiqué. Cet incendie était d'ores et déjà le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat de l'ouest américain. 

Le shérif avait indiqué auparavant que des tests ADN étaient en cours pour confirmer l'identité des victimes. A plusieurs centaines de kilomètres au sud, près de Los Angeles, le "Woolsey Fire" a, lui, fait au moins trois morts.

Trump sur place samedi 

"Nous sommes au milieu d'une catastrophe", a déclaré le gouverneur démocrate de l'Etat, Jerry Brown, alors que plus de 50.000 personnes ont été évacuées à cause de l'incendie qui fait toujours rage.

La Maison Blanche a quant à elle annoncé que Donald Trump irait samedi à la rencontre des personnes touchées par l'incendie. Le président a décrété l'état de "catastrophe majeure" pour les zones incendiées, après avoir créé la polémique en accusant l'Etat de Californie, contrôlé par les démocrates, de mauvaise gestion des forêts alors que celles-ci sont en majorité sous le contrôle de l'Etat fédéral.

R.V. avec AFP